Accueil Société

«Il est temps d’élaborer une stratégie claire pour ces enfants des djihadistes»

Que faire des enfants du djihad et quel risque représentent-ils pour la sécurité des États européens ? Le problème est devenu aussi récurrent et complexe que celui qui se posait il y a quelques années à propos des returnees.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 7 min

Aucun Etat ne semble détenir de solution vis-à-vis des enfants des djihadistes. Pourtant, plaident Rik Coolsaet, spécialiste des relations internationales (UGent), et Thomas Renard, chercheur à l’Institut Royal des Relations Internationales (Egmont), dans un rapport sur les dilemmes moraux, juridiques et politiques liés au rapatriement, «  il est urgent d’élaborer une stratégie claire à l’égard de ces enfants  ». Un document d’une dizaine de pages publié ce jeudi et que Le Soir a consulté.

Dans leur analyse, les deux chercheurs mettent en évidence l’absence d’homogénéité des politiques mises en place par les États européens et pointent les difficultés, pour les autorités belges, d’établir une stratégie claire et cohérente et une politique de rapatriement systématique des enfants de combattants.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 12 juillet 2018, 12:57

    Pour moi ils peuvent rester là bas on ne peut pas rattraper les conneries de toute la planète il y a déjà assez de petites filles voilées chez nous et non je ne suis pas sans coeur suis juste réaliste

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs