Accueil Économie Mobilité

L’aviation va manquer de pilotes, d’hôtesses mais aussi de mécaniciens

Sabena Aerospace et la Wallonie veulent préparer à de futurs métiers du secteur aéronautique dont la pénurie est annoncée. Le nombre d’avions va doubler d’ici 20 ans, il faudra donc aussi les entretenir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

L’aviation est en plein boom, toutes les compagnies en manque de pilotes vous le confirmeront. Mais derrière les pilotes, ce sont toutes les professions de l’aérien qui risquent la pénurie. Et créent donc des opportunités pour qui veut les saisir. En installant une base à l’aéroport de Charleroi, et bientôt une autre à celui de Liège, Sabena Aerospace entend participer à la croissance du secteur mais aussi compléter son processus de formation. Car «  pour celui qui veut, il y a des carrières passionnantes à faire dans le secteur  » résume Stéphane Burton, le patron de Sabena Aerospace qui vient d’ouvrir un centre de maintenance technique à l’aéroport de Charleroi, créant de la sorte une vingtaine d’emplois. D’abord pour s’occuper de l’entretien des quatre avions de la nouvelle compagnie qui relie Charleroi à Hong Kong, Air Belgium. Ensuite à toutes les autres compagnies et avions présents sur le tarmac carolo. Ce qui ne risque pas de diminuer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs