Accueil La Une Belgique

L’éternel retour du mème

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

« Eh, je ne suis pas venue ici pour souffrir, OK ? » Cette phrase devenue culte chez les jeunes a été prononcée avec dégoût par une certaine Meryem lors de l’émission française C’est mon choix .

Tout aussi connu, le fameux «  Ah  » stupéfait, que le présentateur Denis Brogniart a malencontreusement laissé échapper lors de l’émission Koh-Lanta.

Leur point commun : aucun des deux n’était destiné à faire date, mais isolés, détournés, répétés et partagés sans fin sur internet, ils ont rejoint le vocabulaire commun des jeunes et font partie intégrante de leur culture. Ce sont les exemples-types de ce qu’on appelle un mème.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs