Accueil Économie Télécoms

Télécoms: pourquoi l’arrivée d’un quatrième opérateur en Belgique pourrait avoir un effet positif

Le régulateur des télécoms n’évacue pas l’idée de l’arrivée d’un quatrième opérateur de téléphonie mobile en Belgique. Il y voit au contraire un effet bénéfique sur la concurrence et relativise les doutes pour la santé des opérateurs existants.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

La volonté récemment affirmée du ministre des Télécoms, Alexander De Croo (Open VLD) d’ouvrir le marché des télécoms à un quatrième opérateur mobile avait suscité un certain émoi. Non seulement dans le cénacle politique – la croyance absolue du ministre libéral dans les vertus de la concurrence peut irriter, de même que son souci de se profiler comme « le » défenseur des consommateurs… –, mais aussi auprès des opérateurs existants, craignant une guerre des prix, donc une diminution de leurs marges – les cours de Bourse de Proximus, d’Orange et de Telenet s’étaient d’emblée inscrits en repli.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Télécoms

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs