Accueil Sports Cyclisme

Ce qu’il faut retenir de la 6e étape du Tour de France: Dan Martin s’impose au sommet de Mûr

Dan Martin remporte l’étape, suivi par Pierre Latour et Alejandro Valverde. Greg Van Avermaet préserve son maillot jaune.

Temps de lecture: 3 min

Ce qu’il faut retenir de la 6e étape du Tour de France :

La 6e étape : Brest – Mûr-de-Bretagne

Les favoris vont-ils se découvrir ? Van Avermaet conservera-t-il le maillot ? Autant de questions qui devaient attendre l’ascension finale de Mûr-de-Bretagne pour trouver réponse. Le scénario traditionnel d’une longue échappée se trouvait néanmoins rehaussé par l’entreprise des Quick-Step d’organiser des bordures afin de morceler le peloton. Une mission menée à bien, même si le peloton finissait par reformer, certains en étant quitte pour une belle frayeur et une débauche d’efforts certaine.

Avant d’entamer l’escalade décisive, Dumoulin et Bardet connaissaient coup sur coup la malchance d’un pépin mécanique, synonyme de précieuses secondes perdues dans l’optique du général. Devant, les Sky imprimaient le tempo avant que Dan Martin ne place un démarrage qui allait s‘avérer décisif. L’Irlandais dosait parfaitement son effort pour s’imposer, réussi à Mûr-de-Bretagne là où il a toujours échoué au Mur de Huy !

Dans son sillage, Latour et Valverde précédaient Van Avermaet qui, à défaut de bonification, conserve son maillot jaune, son plus proche poursuivant, Thomas, pointant à 3 secondes.

L’attaquant du jour

Dion Smith était flanqué de quatre Français dans la fugue du jour. L’objectif du Néo-Zélandais de Wanty : récupérer le maillot à pois, ce qu’il n’a finalement pas réussi, rejoint dans la première ascension de Mûr-de-Bretagne.

L’équipe du jour

Movistar. À défaut d’animer la course et d’attaquer avant l’heure, les trois leaders de la formation espagnole se trouvaient aux avant-postes dans la finale : Valverde, Landa et Quintana possèdent donc bien les jambes requises par leur ambition. Si la tactique collective suit, le trident Movistar peut provoquer des dégâts.

L’homme du jour

Souvent placé, l’Irlandais cueille un joli succès. Désormais chef de file de la formation UAE Emirates, Dan Martin ne figure peut-être pas au rang des favoris de ce Tour mais reste une valeur sûre dans la quête de victoires d’étape quand le profil se fait vallonné ou même montagneux.

Le Belge du jour

Greg Van Avermaet a tenu parole quand il affirmait que le maillot resterait sur ses épaules. Il l’a défendu avec brio en terminant 4e, seul Thomas se rapprochant grâce à deux secondes de bonification grappillées en cours d’étape. Le Waeslandien peut désormais envisager de pédaler jusqu’au départ d’Annecy tout de jaune vêtu.

Le battu du jour

Obligé de changer de vélo à six bornes du but, Samuel Dumoulin a livré une véritable course-poursuite pour recoller au peloton. Sur la ligne, 53 secondes de déboursés. La mauvaise affaire du jour pour le Néerlandais, seul favori à n’avoir rien concédé jusque-là.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Pour Mark Cavendish, l’heure est à l’urgence absolue

Le grand projet rêvé par Jérôme Pineau ne verra manifestement pas la lumière. Pire, le manager de B&B Hôtels a libéré ses coureurs il y a quelques jours. Pour le Britannique comme pour une vingtaine de coureurs, il faut se retourner. Et vite.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb