Accueil Culture Livres

Le Tour de France, des seringues, des anabolisants et de l’EPO

Dans la BD « Les Porteurs d’eau », le scénariste Fred Duval se nourrit des affaires de dopage pour mettre en selle un thriller hyper-réaliste sur les coulisses honteuses du Tour.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 4 min

Petit Pignon deviendra grand : fils de coureur professionnel, Jérôme Pignon est un espoir du cyclisme régional. Son père est décédé d’une embolie pulmonaire à 37 ans. Il n’avait jamais été contrôlé positif. Mais il faisait partie de l’équipe de la mort des années 1990, celle qui pédalait dans les seringues, celle dont l’image fait directement penser au scandale Festina.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs