Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: rien ne bouge à la gare de l’Ouest

Depuis plus de vingt ans, 13 hectares sont en friche à proximité de la gare de l’Ouest. Ils sont devenus une décharge à ciel ouvert. Certains réclament la possibilité d’occuper les lieux en attendant les aménagements.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

En sortant de la gare de l’Ouest, il faut emprunter la rue Alphonse Vandenpeerboom. A l’angle, monte à grande vitesse la tour de logements Ekla. En face, sur un petit terrain, reposent de vieux lampadaires. Propriété de la Région, ce lopin est fermé par de solides grilles. En continuant en direction de la station de métro Beekant, la végétation gagne du terrain mais, très rapidement, entre les branches, le passant aperçoit des sacs d’ordures, des pare-chocs, des vieux pneus ou des télés avec tube cathodique déposées là depuis certainement quelques années. Ces objets font écho à ceux abandonnés dans le caniveau ou sur le trottoir. La rue est jonchée de dépôts clandestins contre lesquels la commune de Molenbeek ne peut rien faire, malgré les caméras. Les auteurs arrivent toujours à se cacher derrière une camionnette stationnée. Du côté du terrain vide sur lequel naît un bois, une grille clôt la zone appartenant à la SNCB. Cependant, à certains endroits, les barreaux écartés laissent passer sans aucune difficulté un adolescent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs