Accueil Sports Coupe du monde Les Diables rouges

Dans les gradins de la fanzone de Coxyde, le calme a finalement fait place à l’exultation

Francophones et néerlandophones ont regardé la petite finale ensemble en saluant le fait que les Diables réussissent à garder le pays uni. Reportage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Installée sur l’esplanade de l’hôtel de ville, la fanzone de Coxyde a des allures de théâtre. Tout autour de la fosse, des gradins. D’ailleurs, pour accéder au site et voir le match des Diables contre l’Angleterre, le supporter doit s’acquérir d’un droit d’entrée d’un euro, comme s’il entrait au stade. Unique dans le pays.

Une demi-heure avant le début de la rencontre, le site est encore quasi vide ce samedi. Comme si l’enjeu de la troisième ne séduisait que modérément les supporters qui d’habitude prennent d’assaut l’esplanade, selon plusieurs assidus. Au point qu’à l’accoutumée, le nombre de places est limité. Petit à petit, les maillots rouges et les perruques commencent à garnir les gradins. Autre particularité par rapport aux autres fanzones du pays, en ce milieu d’après-midi, les cornets de glace sont plus nombreux que les gobelets de bière.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs