Athlétisme: Elliott Crestan en bronze sur 800 m aux Mondiaux juniors

© Belga
© Belga

Les Mondiaux juniors d’athlétisme se sont terminés en feu d’artifice pour les athlètes belges ce dimanche. Deux jours après le titre de Jonathan Sacoor sur 400 m, Elliott Crestan, qui avait déjà amélioré son propre record de Belgique en 1.46.84 la veille, est, à son tour, monté sur le podium après avoir fini 3e du 800 m en 1.47.27 derrière les Kenyans Lekuta et Kipngetich.

Le Namurois affilié au Sambre-et-Meuse Athlétique Club a dû attendre de longues minutes avant d’être rassuré sur son sort. La Ligue belge d’athlétisme avait, en effet, déposé réclamation auprès de l’IAAF après que Crestan, 4e à l’arrivée après avoir déjà échappé de peu à une chute juste avant la fin du premier tour, a été bloqué par l’Algérien Cherrad dans les 50 derniers mètres.

« À un moment, j’ai cru que c’était mort, a expliqué Crestan. L’Algérien m’avait pourtant clairement empêché de passer en déviant de sa ligne sans raison, ce qui n’était pas très fair-play. Mais finalement, j’ai obtenu gain de cause ! C’est une belle récompense après l’an dernier à Grosseto (NDLR : où il avait loupé la finale d’une place à l’Euro juniors). Cette fois, tout s’est bien mis, j’ai eu le temps de récupérer après mes examens pour bien me préparer et je ne l’ai pas fait pour rien ! Cela met en tout cas du « boost » pour la suite. »

Le meilleur chrono de la saison pour le relais junior

La dernière journée des Mondiaux juniors a également permis au relais 4 x 400 m de terminer à une superbe 5e place en fin d’exercice, un petit miracle quand on sait que les relayeurs belges n’avaient dû leur qualification pour la finale qu’à la disqualification de la Jamaïque, samedi. Jacques Borlée, le coach des « Young Tornados », a sorti un coup gagnant en plaçant Jonathan Sacoor en deuxième position, après Sven Van den Bergh, ce qui a permis aux Belges, grâce à un superbe relais du nouveau champion du monde junior du 400 m, d’occuper la tête à mi-course. Et si le jeune Simon Mazebo a perdu trois places dans le virage, Rayane Borlée a ensuite très bien limité la casse pour finir en 3.07.05, le meilleur chrono de la saison.

Au final, le bilan belge au cours de ces Mondiaux a été remarquable, le meilleur de l’histoire. Outre l’or de Sacoor (400 m) et le bronze de Crestan (800 m), les athlètes noir-jaune-rouge ont décroché quatre autres places de top 8 par l’intermédiaire de Michael Obasuyi (4e sur 110 m haies), du relais 4 x 400 m (5e), de Tim Van de Velde (8e sur 3.000 m steeple) et de Thomas Carmoy (8e à la hauteur).

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par De notre envoyé spécial à Monaco, Philippe Vande Weyer

    Athlétisme

    Thiam: «J’ai envie de voir jusqu’où je peux encore aller»

  • Giancarlo Colombo/IAAF

    Par PHILIPPE VANDE WEYER, envoyé spécial à Monaco

    Athlétisme

    Les Borlée, une réunion de famille à Monaco

  • Emma Plasschaert. @News

    Par A Lanzarote, Philippe Vande Weyer

    Jeux olympiques

    A la poursuite de leur premier rêve olympique

 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. B9717072167Z.1_20180927223156_000+GICC4BN9H.1-0

    Le tribunal européen annule en partie les tests de pollution des autos

  2. Pieterjan De Smet est la nouvelle perle de «
Terzake
».

    Débats : et si les télés francophones s’inspiraient de la Flandre...

  3. La mobilisation de ce vendredi 14 décembre a des allures de test, pour les syndicats.

    Les syndicats tentent de montrer leur force

Chroniques
  • Lettre du Brexit: un processus digne d’un sketch des Monty Pythons

    Par Marc Roche

    Dans un sketch des Monthy Python, Michael Palin déclare : «  le monde est un endroit absurde et ridicule  ». Quel rapport y a-t-il entre ce gag et le vote de défiance interne au parti conservateur, remporté avec une majorité plus courte que prévue, par la Première ministre, Theresa May ?

    A priori, aucun. Quoique, comme l’indique l’hebdomadaire The Economist, «  depuis le référendum, la nation sage, pragmatique, terre à terre et fondamentalement sensible ressemble à un membre de la famille devenu dingue  ».

    Jugez plutôt. Même si elle est sortie indemne du scrutin de tous les dangers, qu’elle ne peut pas être renversée pendant un an, l’autorité de Theresa May est plus que jamais fragile. Le Parlement ressemble à une serre portée à haute température où s’exacerbent les rancœurs, les jalousies et les...

    Lire la suite

  • Theresa May sauvée, rien n’est réglé

    Theresa May a donc sauvé sa place de Première ministre, dans cet exercice démocratique si particulier aux Britanniques d’un vote de défiance interne au parti Tory, déclenché par ses propres députés.

    Theresa May sauvée, rien n’est réglé pour autant dans cet enjeu presque existentiel pour son pays qu’est le Brexit. Pour convaincre une majorité de ses députés – plutôt faible car privée d’un tiers des troupes – la dirigeante conservatrice a dû promettre qu’elle s’effacerait une fois le Brexit réalisé et...

    Lire la suite