Accueil Monde France

«Le vote FN est passé de la protestation à l’adhésion»

Selon les chercheurs de l’Observatoire des radicalités politiques (Orap), qui analysaient lundi le résultat du premier tour des régionales, le stade de la simple « exaspération » est « dépassé » pour les électeurs frontistes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le vote Front national n’est plus une traduction de l’exaspération d’une partie de l’électorat. Les chercheurs de l’Observatoire des radicalités politiques (Orap), qui organisaient lundi une conférence d’analyse des résultats du premier tour des élections régionales, ont tenu à souligner qu’il existait une réelle « adhésion » au Front national dans une partie de l’électorat, et non plus une simple exaspération. Le directeur de l’Orap, le politologue Jean-Yves Camus, a ainsi souligné que le FN n’était « pas un mouvement protestataire ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs