Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Le Tour de France au repos: ce qu’il faut retenir de la première semaine

La 105e édition du Tour de France s’est ouverte le 7 juillet. 9 étapes plus tard, il est l’heure de faire le point.

Temps de lecture: 2 min

Ce lundi 16 juillet marque le premier jour de repos pour les cyclistes du tour de France. Quelque peu éclipsée par le Mondial de football, la course mythique du vélo n’a pourtant pas manqué de rebondissements dans sa première semaine. Retour sur les Belges, les favoris et les grands moments de cette première partie du Tour de France 2018.

1. Les Belges

Greg Van Avermaet (BMC) a pour l’instant remporté le chrono par équipes de la 3e étape Cholet-Cholet, ce qu’il lui a permis de porter le maillot jaune. Il l’a conservé jusqu’à ce jour, malgré la victoire de l’allemand John Degenkolb sur la 9e étape d’Arras-Roubaix.

Autre Belge en vue : Philippe Gilbert troisième de la compétition. Il pointe désormais à 44 secondes du maillot jaune Greg Van Avermaet.

2. Les favoris

Chris Froome, qui a chuté dès la première étape de ce tour dans les cinq derniers kilomètres, se classe huitième du classement avec 1’42’’ de retard sur le maillot jaune Van Avermaet.

L’autre question concernant Sky, c’est Geraint Thomas, deuxième du général. Équipier modèle, certes, le vainqueur du Dauphiné possède une minute d’avance sur son leader.

À lire aussi Froome: «Geraint est devant, mais les options ont été définies»

Derrière les Sky et leur problème de luxe, les Movistar ont parfaitement géré la première semaine, à l’exception de Quintana. Valverde et Landa (malgré une chute spectaculaire dont il s’est relevé rapidement) sont dans les bons papiers. Bardet a lui évité le pire lors de la 9e étape et reste au contact des principaux favoris.

À lire aussi Bardet: «La conquête du maillot jaune sur le Tour de France exige beaucoup de concentration»

Dumoulin a logiquement survécu aux pavés mais il ne semble pas aérien alors qu’une quantité d’outsiders s’est placée sans ciller dans une position d’attente bien confortable, d’Adam Yates en passant par Jakob Fuglsang. Nibali attend son heure, comme d’habitude, même si chacun prévoyait son offensive sur les pavés.

En revanche, ce sera plus compliqué pour le champion des chutes, Dan Martin et pour la surprise du podium de 2017, Rigoberto Uran, qui n’a jamais pu recoller malgré le travail de ses équipiers. En gros, le Tour a jusqu’ici accouché d’une souris. La montagne en fera-t-elle autant ?

3. Sagan déjà impérial

Avec d’ores et déjà deux victoires d’étapes et 299 points et donc 81 points d’avance sur Gaviria, Peter Sagan a déjà pris grande longueur d’avance dans le classement à points.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb