Accueil Monde Afrique

Abiy Ahmed, l’Obama éthiopien

Premier ministre d’Ethiopie depuis début avril, ce jeune quadragénaire a imposé une nouvelle gouvernance, plus ouverte, détendue et à l’écoute. Il a même réussi à faire la paix avec le frère ennemi érythréen.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Il a 42 ans, il est souriant et charismatique et, durant ses 100 premiers jours à la tête du gouvernement éthiopien, il a réussi à imposer un changement de style mais surtout de profondes réformes. Alors qu’il est arrivé au pouvoir après des décennies de pouvoir fermé et autoritaire, ses compatriotes, sous le charme, le comparent à Nelson Mandela ou Barack Obama…

La situation en Ethiopie

Deuxième pays le plus peuplé d’Afrique après le Nigeria, l’Ethiopie a été secouée ces trois dernières années par de solides mouvements de protestation, et leur répression a fait plus d’un millier de morts. Les Oromos, principale ethnie – un tiers des 104 millions d’Ethiopiens – et les Amharas – plus d’un quart de la population – ne supportaient plus la domination écrasante des Tigréens, qui ne représentent que 6 % de la population mais accaparaient tous les niveaux de pouvoir depuis 27 ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Andre Georges-marc, vendredi 11 octobre 2019, 14:01

    C'est un Prix Nobel accordé à un homme courageux qui travaille pour l'Ethiopie, la Corne de l'Afrique, l'Afrique et l'Europe. Abiy Ahmed est un magnifique prix Nobel de la Paix. Cet homme a travaillé, avec le plus grand courage, à reconstruire des liens avec les ennemis de longue date des Éthiopiens, le Érythréens. Les Européens doivent se rendre compte que plus d'un réfugié sur 4 que l'Europe reçoit vient d’Érythrée. Rebâtir le paix avec ce pays ne peut que réduire le nombre de gens qui choisissent l'immigration. Simultanément Abiy Ahmed travaille de toutes ses forces en faveur du processus de paix en Somalie, ce pays mutilé d'où provient un autre quart des réfugiés qui meurent en Méditerranée ou, pour les survivants, sont "accueillis" en Europe. Reconnaître les mérites de cet homme extrêmement courageux qui a déjà échappé à des tentatives d'assassinat, c'est encourager la paix, plutôt que la haine. BRAVO au Comité du Nobel.

  • Posté par Werpin Jean Luc, vendredi 11 octobre 2019, 13:42

    Je salue ce choix judicieux.

  • Posté par Haendel Evelyne, vendredi 11 octobre 2019, 12:56

    magnifique exemple dans cet temps de chaos! Une lueur d'espoir dans l'obscurité de plus en plus envahissante

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs