Coupe du monde: les finalistes croates accueillis par 100.000 fans à Zagreb (photos)

Coupe du monde: les finalistes croates accueillis par 100.000 fans à Zagreb (photos)

Une ville en rouge et blanc : en liesse, Zagreb accueille lundi en héros ses « Vatreni » vice-champions du monde, battus en finale du Mondial-2018 par la France. L’avion de l’équipe nationale a atterri lundi à Zagreb peu avant 15h30.

Les joueurs, emmenés par leur capitaine Luka Modric, sont descendus de l’avion derrière leur entraîneur Zlatko Dalic, et Davor Suker, le président de la Fédération nationale, qui portaient un grand drapeau croate. Sur le tarmac, où était déroulé un tapis rouge, les joueurs ont été accueillis par des dizaines de journalistes. Ils doivent se rendre en autobus dans le centre de Zagreb et sur la place centrale où plus de 100.000 personnes les attendent.

Le plus gros rassemblement depuis 1996

Plus de 100.000 personnes sont réunies dans le centre de la capitale croate, selon les médias. Beaucoup patientent depuis plusieurs heures, malgré la chaleur et le soleil au lendemain d’une journée qui fut longtemps pluvieuse. Les transports publics sont gratuits toute la journée.

De mémoire de Zagrebois, il n’y pas eu de rassemblement comparable dans les rues de la capitale croate depuis une manifestation anti-Tudjman en 1996 et le retour au pays du général Ante Gotovina, acquitté par le Tribunal pénal international de La Haye en 2012 et considéré par les Croates comme un héros de la guerre d’indépendance contre les forces serbes (1991-95).

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les Français pourraient devoir travailler plus longtemps pour accéder à la pension.

    Macron enjoint aux Français de travailler plus

  2. © Belga.

    Elections: nonante-cinq députés et deux ministres s’en vont

  3. @Belga

    Antwerp - Standard: un vrai choc pour l’Europe

Chroniques
  • Vie privée et numérique: grimacez! Vous êtes filmé

    Début avril, le New York Times a lancé une série spéciale, intitulée le Privacy Project, qui sonne le tocsin contre tous ceux qui nous espionnent, nous filment, nous fichent, nous taggent, nous ciblent. « Les pays occidentaux sont en train de construire un Etat de surveillance aussi totalitaire que celui actuellement mis en œuvre par le gouvernement chinois », s’inquiétait le chroniqueur Farhad Manjoo.

    Exagération ? On a peine à s’imaginer que le système de surveillance chinois, en particulier son recours massif à la reconnaissance faciale pour traquer les citoyens déviants, puisse être adopté par des démocraties libérales. Et pourtant. « Nous avons abandonné trop de contrôle sur notre vie numérique, écrivait sa collègue Kara Swisher. Nous ne pouvons plus le tolérer ».

    Elle n’est pas seule...

    Lire la suite

  • Pour lutter contre la peur du vaccin, l’humain doit primer

    Certes, bien des nations nous envient notre système de santé. Son excellence académique, son équipement de haut niveau, sa densité sont des réalités incontestables. Mais le système gémit sous les coups de boutoir de la crise. Pénurie de médecins et d’infirmières, restriction des soins, fusions d’établissements : le futur ne se dessine pas en rose au fil des 121 indicateurs livrés par le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE)....

    Lire la suite