France – Croatie: le groupe Pussy Riot poursuivi après avoir envahi le terrain

© Reporters/DPA
© Reporters/DPA

Quatre membres du groupe punk politique russe Pussy Riot sont poursuivis par les autorités russes après avoir envahi le terrain dimanche lors de la finale du Mondial de football qui opposait à Moscou la France à la Croatie, annoncent lundi les médias d’Etat. Les charges retenues sont la violation du règlement des spectateurs et l’usage abusif d’un uniforme de policier, utilisé pour cette action intitulée « le policier entre dans le jeu ».

Le groupe a confirmé que certains de ses membres étaient poursuivis et ont affirmé sur Facebook qu’ils risquent 15 jours de prison.

Des membres des Pussy Riot ont couru sur le terrain du stade Luzhniki de Moscou pour protester contre l’emprisonnement du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov. Ce critique féroce de l’annexion par la Russie de la Crimée a été accusé de préparer des attentats terroristes dans la région.

« Libérez tous les prisonniers politiques, libérez Oleg Sentsov », a écrit le groupe sur Facebook.

Sentsov, connu pour son film « Gamer » en 2011, a été condamné à 20 ans de prison par un tribunal russe, un an après l’annexion.

La Russie a occupé et annexé la péninsule de la mer Noire, où se trouve une importante base navale russe, en réponse à l’éviction par l’Ukraine de son président pro-russe.

L’annexion a provoqué un tollé du côté occidental et conduit à une série de sanctions contre la Russie.

Le groupe Pussy Riot est devenu célèbre en 2012 lorsque deux de ses membres ont été emprisonnés pendant plus d’un an pour hooliganisme après une manifestation dans une cathédrale de Moscou.

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. L’air grave, Theresa May a annoncé mercredi soir que le gouvernement britannique avait approuvé le projet d’accord concernant le Brexit. « C’était un choix difficile, particulièrement à cause de la question de l’Irlande du Nord.
»

    L’accord sur le Brexit, un conte ou un cauchemar de Noël pour Theresa May?

  2. Certains font remarquer que Charles Michel a enjoint mercredi matin au vice-Premier Jan Jambon d’atténuer le propos de Francken, ce qui fut fait.

    Pacte migratoire: la N-VA met Michel en difficulté

  3. belgaimage-129467816-full

    Mouscron: des débuts exceptionnels avant de connaître 13 ans de malheur

Chroniques
  • Centenaire de l’armistice: un monde sans mémoire

    Avec la Toussaint, la fête des morts et les commémorations de la fin de la Première Guerre mondiale, nous sortons d’une intense période mémorielle, qui a retenu l’attention de tous les médias. Mais cette accumulation de rites, d’images et de discours ne doit pas occulter le fait que nous entrons dans un monde sans mémoire.

    Comme Péguy l’a montré, la mémoire n’est pas l’histoire : c’en est même le contraire. La mémoire est un lien vivant, concret, presque charnel, avec un passé qui reste vivant, qui nous concerne et nous touche. Elle nous rattache à l’expérience des générations antérieures par une chaîne de témoignages, de gestes, de rituels dont nous avons été partie prenante, qui ont imprimé en nous des images, même vagues, chargées de sens et d’affects. L’histoire au contraire est une science, un regard neutre et objectif, un retour sur un passé avec lequel les...

    Lire la suite

  • Le siège de Gaza doit cesser au plus vite

    Un nouveau cycle de violence a commencé dimanche dans la bande de Gaza et aux alentours. Un enchaînement connu, un scénario déjà vu et entendu, une lancinante répétition d’événements funestes, prévisibles, prévus et pourtant rien n’y a fait, pas même de très sérieuses tractations ces dernières semaines en vue de consolider un cessez-le-feu… Au total, des bombardements, des morts, des blessés, une grande majorité côté palestinien comme toujours, des bâtiments détruits, des espoirs déçus.

    Même la...

    Lire la suite