Accueil Économie Entreprises

Airbnb recadré par la Commission

Les pratiques commerciales du groupe américain Airbnb sont dans le viseur de la Commission européenne. Des ajustements sont à faire sous peine de sanctions financières. Rendez-vous en septembre pour faire le point.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Après d’autres géants du web américains, c’est au tour d’Airbnb de se faire épingler par la Commission européenne. La plateforme a désormais jusque fin août pour proposer des solutions détaillées, sous peine de voir les autorités nationales de protection de consommateurs lui imposer des sanctions multiples.

Les Européens reprochent à la plateforme d’hébergement de courte durée, de ne pas être totalement transparente sur les tarifs qu’elle pratique. Ainsi, la Commission estime que la distinction entre hôte particulier et professionnel (si, à ses débuts Airbnb ne proposait que de la location entre particuliers, ce temps est depuis longtemps révolu, les « pros » sont présents en nombre sur le site) n’est pas assez à claire pour le consommateur. Airbnb est, par ailleurs, à l’avenir prié de toujours indiquer le prix final d’une réservation incluant tous les frais additionnels qui seront facturés au client.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs