Accueil Monde États-Unis

Trump doit réaliser que «la Russie n’est pas notre alliée», selon le chef des républicains au Congrès

Républicains et démocrates ont réagi aux déclarations de Donald Trump sur l’ingérence russe dans la présidentielle.

Temps de lecture: 2 min

Le chef de file des républicains au Congrès américain Paul Ryan a appelé lundi Donald Trump à « réaliser que la Russie n’est pas notre alliée », réagissant à la conférence de presse qu’il a tenue à Helsinki avec son homologue russe Vladimir Poutine.

« Il n’y a pas moralement d’équivalence entre les États-Unis et la Russie qui demeure hostile à nos idéaux et à nos valeurs fondamentales », a déclaré le président de la Chambre des représentants dans un communiqué.

Dans ses déclarations à Helsinki, Donald Trump s’en est pris, aux côtés du maître du Kremlin, à l’enquête du procureur spécial Robert Mueller sur l’ingérence russe dans la présidentielle qui l’a porté au pouvoir, et a semblé mettre sur le même plan les accusations du renseignement américain en ce sens et les dénégations de Vladimir Poutine.

Performance honteuse

Le chef de l’opposition démocrate au Sénat américain, Chuck Schumer, a accusé Donald Trump de s’être montré « irréfléchi, dangereux et faible » face à son homologue russe Vladimir Poutine.

« La Maison Blanche est maintenant confrontée à une seule, sinistre question : qu’est-ce qui peut bien pousser Donald Trump à mettre les intérêts de la Russie au-dessus de ceux des États-Unis », a-t-il écrit sur Twitter après la conférence de presse commune des deux dirigeants à Helsinki.

« Des millions d’Américains vont continuer à se demander si la seule explication possible à ce comportement dangereux est la possibilité que le président Poutine possède des informations nuisibles sur le président Trump. »

« Dans toute l’histoire de notre pays, les Américains n’avaient jamais vu un président des États-Unis soutenir un adversaire de l’Amérique comme Donald Trump vient de soutenir le président Poutine », a déploré Chuck Schumer.

Durant toute sa tournée européenne, « jusqu’à sa performance honteuse à la conférence de presse » avec Vladimir Poutine, « Donald Trump a renforcé nos adversaires tout en affaiblissant notre défense et celle de nos alliés », a encore affirmé le ténor démocrate.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Anne Lacourt, lundi 16 juillet 2018, 20:11

    Ryan n'a pas encore compris que Trump a son propre agenda qui n'est pas necessairement celui des US????

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une