Accueil Économie

Taxe pylônes: la proposition Marcourt recalée par les opérateurs mobiles

Ils refusent un système où ils seraient amenés à financer des infrastructures fixes qui, in fine, bénéficieraient à Nethys.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Les négociations entre les opérateurs mobiles et le cabinet du ministre de l’Economie, Jean-Claude Marcourt, au sujet de la suppression de la taxe pylônes sont dans l’impasse. Ce mardi, les trois CEO – Dominique Leroy pour Proximus, Jean-Marc Harion pour Mobistar et Jos Donvil pour Base – se sont fendus d’une lettre commune à l’adresse des principaux ministres du gouvernement wallon en réponse à la proposition qui leur a été présentée par Jean-Claude Marcourt le 30 novembre dernier. Sa conclusion est sans appel : « La proposition ne constitue pas une base claire et efficace d’un possible dialogue ». En clair, pas de négociations sur cette base. Les opérateurs voulaient envoyer ce message au gouvernement avant que celui-ci ne se prononce sur le plan numérique wallon que doit présenter cette semaine le ministre de l’Economie. Plan dont la réalisation dépend en partie de la collaboration des opérateurs télécoms…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs