L’idée d’une loi sur les «fake news» balayée par la Belgique

L’idée d’une loi sur les «fake news» balayée par la Belgique

Faut-il oui ou non légiférer contre les fake news. La question se pose à tous les étages de la maison Europe. Dans son rapport publié le 12 mars dernier, la Commission a déjà tranché.

Le groupe d’experts à la base des travaux balayait l’idée d’une « loi », prônait l’auto-régulation. Et dans la foulée, épargnait le rôle des plates-formes comme Facebook ou YouTube dans la prolifération des fake news tout en les invitant à « garantir la transparence » sur la façon dont leurs algorithmes sélectionnent les informations présentées aux internautes.

Compromis

Un compromis qui s’apparentait au plus petit dénominateur commun tant les sensibilités et les avis sur le sujet varient. « Il n’y a pas de place pour une instance qui s’érigerait en détenteur de la vérité » avait plaidé Mariya Gabriel, Commissaire européenne à l’Économie numérique. Entre-temps, l’Allemagne a pris le pli d’adopter une loi (avec amendes à la clé pour les Gafa) ; tandis qu’en France, deux projets de loi controversés contre « la manipulation de l’information » en période électorale sont actuellement en discussion au Parlement.

Quid de la Belgique ? Début de réponse dans un rapport final publié ce mercredi par le « Groupe d’experts belge sur les fausses informations et la désinformation ». Mis en place le 2 mai dernier par Alexander De Croo, ce comité réunit 7 spécialistes d’horizons divers (francophones, flamands, académiques, journalistes…). Leur verdict est clair, et en droite ligne des recommandations européennes : non.

► L’article en entier à lire sur le Soir + : Faire de la Belgique un « laboratoire anti-fake news »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Amende|Lois et règlements|France
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Reuters

    Karl Lagerfeld est mort: la petite robe noire est en deuil

  2. 117224424

    «Voyez la vie en rose, mais n’en portez pas!»: les perles de Karl Lagerfeld

  3. Christiane Taubira donnera une conférence inaugurale ce vendredi 22 février à 17h00 à Flagey.

    Christiane Taubira au «Soir»: «Les religions s’entendent sur les interdits frappant le corps des femmes»

Chroniques
  • «Février sans supermarché», jour 19: et si nos animaux aussi se mettaient au défi?

    Par Louise Tessier

    Sous-produits d’animaux, additifs, sucres… Si notre alimentation est parfois remplie de produits douteux, les croquettes pour chiens et chats achetées dans les grandes surfaces cachent aussi de belles surprises. Selon une étude du vétérinaire belge Gérard Lippert, les chiens qui ne mangent que des aliments industriels vivent en moyenne trois ans de moins que les autres. Ah oui, quand même.

    Si je n’ai actuellement pas d’animaux à la maison, je me suis dis que le sujet valait tout de même le coup d’être abordé pour le million de ménages belges qui, eux, ont une boule de poils. En Belgique, la population estimée de chats est de 2,2 millions, et le nombre de chiens approche les 1,5 million selon les chiffres de 2013 ! Un sacré business pour l’industrie de la pet food.

    Face aux croquettes pleines d’ingrédients mystérieux, une nouvelle mode d’alimentation naturelle appelée BARF a fait surface. Par...

    Lire la suite

  • Charles Michel assume Charles Michel

    Personne ne pourra dire que Charles Michel s’est débiné, qu’il a laissé à d’autres le soin de porter le bilan de ce gouvernement si particulier et si controversé dans le camp francophone.

    Son parti ne devra pas assumer pour lui cette participation totalement minoritaire au fédéral. Ni d’avoir été le compagnon de route fidèle et enthousiaste (encore aujourd’hui) de la N-VA. C’est lui, Charles Michel, Premier ministre et président de parti, qui fera le « job ». L’opposition rêve de le mettre...

    Lire la suite