L’idée d’une loi sur les «fake news» balayée par la Belgique

L’idée d’une loi sur les «fake news» balayée par la Belgique

Faut-il oui ou non légiférer contre les fake news. La question se pose à tous les étages de la maison Europe. Dans son rapport publié le 12 mars dernier, la Commission a déjà tranché.

Le groupe d’experts à la base des travaux balayait l’idée d’une « loi », prônait l’auto-régulation. Et dans la foulée, épargnait le rôle des plates-formes comme Facebook ou YouTube dans la prolifération des fake news tout en les invitant à « garantir la transparence » sur la façon dont leurs algorithmes sélectionnent les informations présentées aux internautes.

Compromis

Un compromis qui s’apparentait au plus petit dénominateur commun tant les sensibilités et les avis sur le sujet varient. « Il n’y a pas de place pour une instance qui s’érigerait en détenteur de la vérité » avait plaidé Mariya Gabriel, Commissaire européenne à l’Économie numérique. Entre-temps, l’Allemagne a pris le pli d’adopter une loi (avec amendes à la clé pour les Gafa) ; tandis qu’en France, deux projets de loi controversés contre « la manipulation de l’information » en période électorale sont actuellement en discussion au Parlement.

Quid de la Belgique ? Début de réponse dans un rapport final publié ce mercredi par le « Groupe d’experts belge sur les fausses informations et la désinformation ». Mis en place le 2 mai dernier par Alexander De Croo, ce comité réunit 7 spécialistes d’horizons divers (francophones, flamands, académiques, journalistes…). Leur verdict est clair, et en droite ligne des recommandations européennes : non.

► L’article en entier à lire sur le Soir + : Faire de la Belgique un « laboratoire anti-fake news »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Amende|Lois et règlements|France
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les funérailles d’Emiliano Sala se sont déroulées ce week-end.

    Mort d’Emiliano Sala: le sommet de l’indécence

  2. Image=d-20040223-WHFHTU_high-1

    Et si vous pensiez à démolir avant d’acheter une maison?

  3. La Foire du livre est toujours une occasion de rencontres et de découvertes.

    Gunzig, Leroy et Bofane font leur «Retour en Flandre»

Chroniques
  • Les conquérants du nouveau monde

    On nous répète sans cesse que nous sommes passés dans le « nouveau monde ». Adieu, l’ancien. Tout va changer. Cette semaine, un incident illustre la différence entre les deux mondes. Dans l’ancien monde, lorsque vous confiiez vos économies à une banque, elle vous payait des intérêts. Maintenant, c’est vous qui payez pour récupérer votre argent.

    Dans l’ancien monde, votre femme préparait la viande de mammouth que vous aviez ramenée à la caverne. Dans le nouveau, vous partagez avec votre copine les graines que vous avez récoltées dans votre jardin.

    Barack Obama, voilà, paraît-il, un personnage de l’ancien monde. Le nouveau, c’est Donald Trump. Vous saisissez comment le nouveau monde a permis à l’humanité de faire un grand pas vers la civilisation et de s’éloigner de la barbarie ?

    Jadis, nos parents avaient aussi cherché à distinguer leur ancien monde du nouveau. L’ancien, c’était Fred Astaire, le nouveau, Gene Kelly. L’...

    Lire la suite

  • Grand Baromètre: une vague verte qui rend très très nerveux

    Voilà qui va secouer le monde politique belge. Après des années de domination des partis socialiste, social-chrétien et plus récemment de la N-VA, voici qu’une nouvelle force politique s’impose. Par le biais d’un sondage qui demande évidemment à être vérifié dans les urnes, mais qui ne surprendra pas, tant la poussée verte, des communales aux marches pour le climat, donnait la direction du vent électoral ces derniers temps.

    ...

    Lire la suite