Accueil Culture Cinéma

Warwick Thornton: «Cette histoire peut mener à une réflexion sur le monde»

Prix spécial du jury à la dernière Mostra, « Sweet Country » s’inspire de faits réels pour parler du monde d’hier et d’aujourd’hui. Saisissant.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

Sa dégaine lui donne un air de personnage tout droit sorti d’un western et impressionne. Réalisateur australien aborigène, Warwick Thornton est une figure à part dans le monde du cinéma. Neuf ans après Samson et Delilah, Caméra d’or à Cannes en 2009, il se replonge dans sa communauté aborigène natale avec Sweet Country, Prix spécial du jury à la dernière Mostra. Un récit saisissant au cœur de l’outback australien, contant l’histoire d’un fermier aborigène contraint à la fuite après avoir tiré sur un homme blanc, en état de légitime défense.

« Sweet Country » a reçu un accueil très enthousiaste à la Mostra…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs