Accueil Belgique Politique

La suédoise veut accélérer la dégressivité du chômage: les clés pour comprendre

Le Premier ministre prépare un « deal pour l’emploi ». Mais une mesure hérisse les syndicats : une dégressivité plus rapide des allocations de chômage.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Le Premier ministre est boulimique, si l’on ose dire. Pas question pour lui se contenter de boucler le budget 2019. Charles Michel a une autre ambition : un « deal pour l’emploi », un « jobs deal », visant à remédier à ce qu’il qualifie, nous dit-on, de paradoxe du marché du travail en Belgique – à savoir, la coexistence, d’une part, d’un chômage élevé et d’un taux d’activité relativement faible et, d’autre part, d’un nombre important d’emplois vacants.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Brohé Armille, vendredi 31 août 2018, 9:56

    Moi j'ai entendu dans un discours de Herman Decroo en 2011 comme quoi il y a un accord fait entre son parti le VLD-le MR et la NVA si elle passait pour supprimer totalement le chômage comme plusieurs pays méditerranéens, et je constate deux choses Elio a du faire des concessions pour le maintenir hélas il y a eu des dégâts collatéraux et maintenant depuis 2014 ce gouvernement est occupé a préparer le terrain pour arriver a ce qu'ils ont décidés donc Chastel est un menteur car il sait ce que le VLD et la NVA veut et il dira oui j'en suis certain.

  • Posté par Thierry Meuleman, mercredi 25 juillet 2018, 13:55

    J'avoue que le fait de mettre en oeuvre une manière d'augmenter le taux d'emploi est louable. Maintenant la manière d'inciter à trouver un emploi est encore et toujours basé sur la culpabilité. Vous ne trouvez pas assez rapidement un emploi? C'est de votre faute et on vous punit. Votre ancien patron vous a mis dehors pour une question de rentabilité financière, c'est de votre faute et on vous punit. Mais a t'on élu ces gens pour ça? Question ouverte!!!!!

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 19 juillet 2018, 13:53

    Personne ne défend les personnes qui détournent de l'argent . Ce n'est pas une raison pour appauvrir injustement toute une partie de la population et leur famille. Si nous payons des impôts c'est par solidarité et pas pour satisfaire une idéologie totalement injuste. Si cela continue nous aurons des gouvernements de plus en plus d'extrême droite contre les étrangers, les chômeurs et les démunis en général. Quand la sécurité sociale a été créée apres la 2ème guerre mondiale, l'Europe était pauvre et détruite et maintenant que l'europe est riche, on lance le message qui semble dire que si l'on est pauvre, c'est de sa faute.

  • Posté par Mathieu Bernard, jeudi 19 juillet 2018, 9:20

    Avant de donner un avis orienté , que le directeur multimandats céde ses mandats en surplus et se confronte à la réalitė d'un système privé. Le parti socialiste a besoin de pauvres, a besoin de chômeurs, et se sert d'eux pour obtenir de confortables mandats. Les élus socialistes n'ont pas le même train de vie que leurs électeurs....

  • Posté par Björn Deckers, jeudi 19 juillet 2018, 12:26

    Votre commentaire, outre qu'il est écrit d'une plume trempée le vinaigre, est profondément ridicule. Le PS, selon vous aurait encore plus besoin de chômeurs plus pauvre encore et donc le PS, selon vous toujours, devrait remercier le MR pour cette mesure. Deuxièmement, vous ne parlez pas du fond de la réforme proposée, et celle-ci, à part donner raison aux vieux rentiers qui votent à droite tendance "après moi les mouches" n'est d'aucune pertinence utile. Enfin, cessons de déblatérer sur le PS au sujets des mandats. Depuis le coup de Lutgen et la précipitation d'un gouvernement conservateur MR-Cdh à Namur, tout le monde sait que les plus cumulards ne sont pas au PS, mais bien au MR et au Cdh!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs