Accueil Société

La Protection civile boycotte la Fête nationale

Le personnel « ne veut pas se rendre complice d’une mascarade orchestrée par le ministre de l’Intérieur, le N-VA Jan Jambon et son cabinet », a communiqué le front commun syndical

Temps de lecture: 1 min

Les agents de la Protection civile ne participeront pas au traditionnel défilé militaire et civil de la Fête nationale, a confirmé jeudi matin le front commun syndical dans un communiqué. Le personnel « ne veut pas se rendre complice d’une mascarade orchestrée par le ministre de l’Intérieur, le N-VA Jan Jambon et son cabinet », justifient la CSC et la CGSP.

Les agents de la Protection civile avaient déjà décidé de ne pas participer à la « Fête au Parc » à Bruxelles le 21 juillet, qui leur permet de présenter leur travail et leurs missions au public.

Ils contestent notamment la prochaine disparition de quatre unités sur les six actuellement opérationnelles.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Mine , jeudi 19 juillet 2018, 15:10

    ils ont bien raison. Supprimer des postes de protection civile met la population en danger réel.C´est irresponsable et idiot.

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 19 juillet 2018, 13:44

    Moi je m'en rends compte. Ces personnes qui accomplissent chaque jour un des métiers les plus difficiles et que l'on supprime d'un trait de plume. Ils ont tout à fait raison. Et le travail de sape se poursuit inexorablement sans que personne ne réagisse .

  • Posté par Gabriel Jacqueline, jeudi 19 juillet 2018, 17:47

    Bien d'accord! mais n'est-il pas mieux de se montrer et de profiter de l'occasion pour exprimer leur désaccord? (cela pourrait se faire pacifiquement)

  • Posté par Capart Jacqueline, jeudi 19 juillet 2018, 12:42

    Ils ont bien raison. Nous nous laissons trop mener par le bout du nez par ce gouvernement qui sape dans toutes les dépenses, tout en diminuant à outrance les impôts des multinationales par exemple. Le néolibéralisme est un fascisme a déclaré avec bon sens la présidente du syndicat des magistrats. Arrêtons de nous laisser faire!

  • Posté par Jean-Marie VERDOODT, jeudi 19 juillet 2018, 12:29

    Quel cinéma ! Qui va s'en rendre compte qu'ils n'y sont pas ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko