Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Ce qu’il faut retenir de la douzième étape du Tour de France: Thomas double la mise et s’affirme en jaune (vidéos)

Le Britannique a conservé son maillot jaune après un sprint final à 40 km/h lors de l’étape reine des Alpes.

Vidéo - Temps de lecture: 2 min

L’étape reine des Alpes et son arrivée de légende à l’Alpe d’Huez allait-elle voir une réaction face à l’emprise de la Sky ? On a longtemps pensé que oui dans la mesure où l’échappée du jour émanait d’un large groupe, recensant des grimpeurs de calibres, capables de mener l’entreprise à son terme.

Après une tentative du Français Rolland, le Néerlandais Kruijswijk décidait de hausser le ton et poursuivre seul. La belle avance forgée lui permettait de pédaler dans la peau de leader virtuel avant que les « grands » ne décident de s’expliquer dans l’Alpe. Aux timides accélérations de Nibali et Bardet, c’est Froome en personne qui répondait pour provoquer la décision. En dépit de tergiversations devant, alors que Nibali se retrouvait au sol (gêné par le public et la moto), le sprint final voyait… Thomas s’imposer, comme la veille, devant Dumoulin et Bardet.

Le Gallois consolide ainsi son maillot jaune, avec 1.38 d’avance sur Froome, son chef de file désigné. Cette hiérarchie prévaudra-t-elle jusqu’à Paris ? Voilà peut-être le suspense principal de ce Tour.

L’attaquant du jour

Steven Kruijswijk a bien failli prolonger l’histoire d’amour entre l’Alpe et les Néerlandais. Parti seul dans le Col de la Croix de Fer, il a tenu jusqu’à 3,5 bornes du but face au retour des favoris.

L’équipe du jour

Sky a forcément assis sa domination sur la course, emmenée non seulement par ses deux leaders mais aussi par des lieutenants qui impressionnent à l’image du jeune Colombien Bernal.

L’homme du jour

Le meilleur second rôle s’affirme de jouer en jour, Geraint Thomas ne se contente pas d’incarner un maillot jaune par défaut, il prend ses responsabilités, renforce sa position et pourrait nourrir de nouvelles prétentions.

Le Belge du jour

Même s’il n’a pas tenu l’allure au fil des ascensions, Serge Pauwels avait intégré l’échappée pour la 3e journée d’affilée, désireux de collecter des points pour le classement du meilleur grimpeur.

Le battu du jour

Le sprint dans son ensemble dans la mesure où, après les arrivées hors délais de Cavendish et Kittel mercredi, ce sont Greipel, Gaviria et Groenewegen qui ont abandonné au cours de cette ultime étape alpestre.

Le chiffre du jour

84. Le nombre de points de Julian Alaphilippe au classement de la montagne. Le Français de Quick-Step se bat pour le gain du maillot à pois que convoitent également Barguil et Pauwels.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb