Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Axel Merckx sur son Tour de France en 1998: «Une page du vélo qu’il faut lire, ne pas déchirer»

Le Tour de France 1998, Axel Merckx n’est pas près de l’oublier. Parce que c’était son tout premier (il en disputera encore huit par la suite), mais aussi parce que cette Grande Boucle a été touchée par l’affaire Festina.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

«  J’y étais, ça je peux l’affirmer à qui veut l’entendre, mais mes filles s’en fichent un peu…  » Axel Merckx préfère rire de ce Tour 1998 qui ne ressemble à aucun autre, ce qui est somme toute heureux et souhaitable. Au départ de Dublin, il avait 26 ans, avait certes déjà disputé deux éditions de la Vuelta et un Giro mais se confrontait pour la première fois aux incomparables réalités de la Grande Boucle. «  Incomparables, c’est le mot  » sourit-il vingt ans plus tard, alors que les images d’un improbable scénario défilent dans ses yeux clairs. « 

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs