Accueil Monde États-Unis

L’administration Trump s’attaque à la loi protégeant les espèces menacées

Cette loi, considérée comme une référence, a déjà permis de saver des dizaines d’espèces menacées d’extinction.

Temps de lecture: 2 min

L’administration Trump a proposé jeudi une série de modifications substantielles à l’Endangered Species Act, une loi fédérale qui protège depuis 1973 de nombreuses espèces menacées sur le sol américain, provoquant l’inquiétude des défenseurs de l’environnement.

L’Endangered Species Act fait figure de référence, sur le plan mondial, en matière de protection de l’environnement. Adoptée il y a 45 ans sous la présidence de Richard Nixon, cette loi a contribué depuis à sauver des dizaines d’espèces menacées d’extinction, comme le pygargue à tête blanche -- le fameux «bald eagle», emblème des Etats-Unis --, le lamantin, la baleine à bosse ou l’alligator américain.

Plusieurs retouches envisagées

Parmi les modifications proposées jeudi par les départements de l’Intérieur (DOI) et du Commerce: la suppression d’une phrase visant à ce que les décisions prises pour la protection des animaux soient dissociées de leurs répercussions économiques.

Une autre retouche potentielle supprimerait une clause accordant automatiquement la même protection aux espèces dites «menacées» --amenées à être en danger d’extinction dans un futur proche-- qu’aux espèces «en danger d’extinction» immédiat. Ces propositions feront désormais l’objet d’une consultation publique pendant 60 jours. Elles pourraient être adoptées d’ici la fin de l’année.

Les associations de défense de l’environnement sont fermement opposées à ces modifications, qui marquent selon elles une tentative de détricoter une loi ayant prouvé son efficacité depuis plus de quatre décennies.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 20 juillet 2018, 14:35

    Les très petits enfants adorent bousculer inlassablement les tours de cubes que l'on construit pour eux ; ce stade précède celui où ils s'attacheront à en élever eux-mêmes avec fierté. M. Trump semble irrémédiablement bloqué au niveau de la destruction, avec une jouissance malsaine qui n'a plus rien à voir avec le plaisir des tout-petits. Qui pourra l'arrêter ? Ne serait-il pas urgent d'en prendre la responsabilité ?

  • Posté par PETIT Robert, vendredi 20 juillet 2018, 8:24

    Ce type est vraiment à enfermer au plus vite !

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une