Accueil Médias

La vérité sur la politique anti-fake news de Facebook

Le réseau social afflige une première injonction à sa politique contre la désinformation jusqu’à présent très « libérale ». Les fausses infos qui mènent à des actes de violence seront supprimées. Un régime tout neuf qui doit encore être balisé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Depuis Menlo Park (Californie)

Q uatre-vingt-neuf morts, des milliers de véhicules brûlés… » Lendemain de la victoire de la France à la Coupe du Monde, l’info selon laquelle des casseurs ont saccagé le centre de Paris durant la nuit circule aisément sur les fils d’actualité de supporters belges. Sauf que, si casse il y a bien eu sur les Champs-Elysées ce soir-là, les dégâts réellement constatés sont d’une tout autre ampleur que ceux relayés sur Facebook. Bref une fausse information de plus qui défile sur nos écrans, que des « amis » à nous partagent sans prendre soin de la recouper… Pas bien grave ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pavoine Jean-Martin, lundi 23 juillet 2018, 11:40

    Il me semble voir ici plusieurs niveaux de confusion. La première est d'imaginer qu'il y a d'un côté des vilains qui diffusent de fausses infos, et de l'autre des victimes innocentes de cette désinformation. Rien n'empêche en effet la 'victime' de se renseigner ailleurs. Une autre confusion est d'imaginer que FB a le moindre pouvoir sur la circulation des informations, ou de la 'pornographie'. FB a beau avoir une montagne de sucre, entre cette montagne et l'insondable bêtise humaine, je donne cette dernière gagnante à tous les coups. En clair, si FB commence à censurer (et de quel droit moral?), les gens iront ailleurs et la montagne de sucre aura vite fondue: plus de FB!

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs