Accueil Monde France

Benalla inculpé, la présidence Macron destabilisée

L’ex-collaborateur Alexandre Benalla a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire. Un important ministre est fragilisé, un débat est reporté à l’Assemblée, Emmanuel Macron vit sa première véritable crise.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Paris

Qu’il semble loin ce lundi d’euphorie où le président Macron savourait la victoire, tapait sur les pectoraux des joueurs de l’équipe de France et célébrait les vertus de l’union dans un Paris envahi par la foule. C’était il y a une semaine, une éternité !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Ballez Guy, lundi 23 juillet 2018, 9:35

    Il en faudra de beaucoup avant que Macron n'égale "l'immense président" Mitterand! Voyons le le palmarès de ce dernier: L'affaire du Rainbow warior (ici il y a mort d'homme...) L'affaire des "irlandais" de Vincennes. Les écoutes téléphoniques illégales (Edern-Allier, Carole Bouquet ....): à revoir le reportage RTBF où les journalistes se font éjecter car ils OSENT évoquer l'affaire Plus d'autres affaires bien troubles: suicides à l'élysée, délits d'initiés ( Boublil), etc. Mais la mort efface tout et pour ses admirateurs Mitterand fut un grand président.

  • Posté par Deckers Björn, lundi 23 juillet 2018, 12:55

    En quoi les turpitudes de la Mitterrandie excuserait-elle le comportement plus que léger d'un Emmanuel Macron? Ce que vous dites n'a aucun sens. De plus, réduire les deux septennats de François Mitterrand aux affaires est plus que léger. Oui, François Mitterrand s'est parfois entouré de drôles de coco et a pêché plus d'une fois en privilégiant la fidélité personnelle à la dignité de l'Etat. Mais réduire l'immense présidence de François Mitterrand aux affaires est indigne.

  • Posté par Mine , lundi 23 juillet 2018, 9:02

    tout est bon pour déstabiliser le président, le scandale intéresse le plus grand nombre. Les suites judiciaires devraient normalement être les seules à être médiatisées.

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 23 juillet 2018, 8:26

    C'est au pouvoir judiciaire à faire l'enquête. Mais en France le parquet n'est pas indépendant du pouvoir exécutif. Le Procureur de la République ne peut être considéré, vu ce statut particulier voulu par Charles de Gaulle, comme un magistrat totalement indépendant à la différence des Juges . En Belgique les membres du Parquet, Procureur du Roi et Substituts du Procureur du Roi sont des magistrats à part entière. Mais le dossier français a été mis à l'instruction, ce qui signifie qu'il est examiné par un Magistrat indépendant ne travaillant pas sous l'autorité de l'exécutif. Ce qui semble devoir constituer le véritable questionnement dans cette affaire c'est l'indépendance totale du Pouvoir Judiciaire .

  • Posté par delpierre bernard, dimanche 22 juillet 2018, 20:09

    Déjà que l'orthographe de son nom (benallah ou benallla,) et de son prénom (abdelkrim, iskander, et enfin alexandre) varie au grè des quotidiens, il faudrait aussi s'entendre sur ses diplômes ( master en droit ??? ou simple bts), sur ses compétences particulières qui ont focalisé le couple présidentiel sur lui) après que Montebourg ait dû s'en séparer pour faute professionnelle. Cet imbroglio existe à tous les niveaux (pass à l'assemblée nationale, voiture de fonction de luxe,appartement de fonction au quai Branly comme la maîtresse et la fille de Mitterrand, salaire exorbitant par rapport à ceux des fonctionnaires chargés de la protection présidentielle ); et enfin , pour couronner le tout, volonté affichée mais retirée depuis en raison du scandale de le nommer sous-préfet.. Sans préjuger la suite judiciaire, il est clair que ces incohérences (et le mot est faible) sont dignes d'une république bananière.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs