Accueil Monde Asie-Pacifique

Imran Khan, la force trouble du Pakistan

Dans un climat électoral tendu, l’ex-champion de cricket, à la fois libéral et très conservateur, est donné favori au scrutin législatif de mercredi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Depuis Lahore

Il est minuit à Lahore mais la fièvre électorale n’a plus d’heure. « Imran Khan Premier ministre ! », scande une foule compacte d’hommes électrisés à l’arrivée de l’ancien champion de cricket, qui est donné favori au scrutin législatif du 25 juillet. Sa longue silhouette assurée surgit en haut d’un podium tapissé d’un drapeau géant du Pakistan. Cette nuit, Lahore, citadelle politique du Pendjab, vit les derniers spasmes d’une intense campagne émaillée d’incidents et d’accusations de manipulations à la faveur du Mouvement du Pakistan pour la Justice (PTI), le parti d’Imran Khan. Avec ses coins de rue assaillis par des comités de partis, la ville entière est décorée de posters et de guirlandes. L’image de la batte de cricket, emblème du PTI, est omniprésente. Né ici même en 1952, Imran Khan n’a jamais été aussi proche du pouvoir, après deux décennies de combat politique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs