Accueil Belgique Politique

La suédoise veut son accord d’été

La suédoise a travaillé d’arrache-pied ce week-end de fête nationale. Vers 22 heures, ce dimanche, le « kern » s’est séparé sans accord final, se donnant rendez-vous ce lundi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Malgré la fête nationale, le gouvernement fédéral n’a pas mis en suspens les négociations d’été, qui portent, rappelons-le, sur le budget 2019, mais aussi sur le « jobs deal », le deal pour l’emploi porté par le Premier ministre, et sur la mise en Bourse partielle de Belfius – à laquelle aucun parti de la coalition ne s’oppose sur le fond, mais que le CD&V conditionne à un accord sur l’indemnisation des coopérateurs d’Arco, le bras financier du Mouvement ouvrier chrétien, qui a sombré suite à la chute de Dexia.

A 22 heures ce dimanche, le conseil des ministres restreint, le « kern », a pris fin – sans accord. Les travaux se poursuivront ce lundi. Selon nos informations, les négociations avançaient bon train. Plus tôt dans la journée, Charles Michel avait tenu plusieurs réunions bilatérales pour débloquer une série de dossiers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, lundi 23 juillet 2018, 20:17

    On va prendre la NVA et le MR la main dans le pot de confiture. Ceux qui voudront ne rien y voir seront servi au moins jusqu'après mai 2019. Malgré les chiffres de la Banque national et du bureau du plan, les "suédois" approche d'une année electorale, ils vont nous mitonner une séquence 2018-2019 sucrée, peu de correction pour le budget 2019 et surtout, la dernière tranche de tax-shift sur la feuille d'impôt pour que l'électeur benêt tombe dans le panneau en mai prochain. Et puis viendra le temps de la facture, le budget 2019 sera sucré du moins jusqu'au correction de l'été, le budget 2020 sera salé. Merci qui? Merci Bart goed bestuur. Quelle blague!

  • Posté par Leurart Jean, lundi 23 juillet 2018, 16:23

    Dégoûtant d'indemniser les actionnaires coopérateurs d'arco et pas ceux de Dexia et pourquoi pas ceux de Fortis? Parce que les coopérateurs d'arco sont des syndicalistes CSC et des électeurs cd&v, c 'est la raison du calme de ce syndicat pendant la législature. Le cd&v fait du chantage contre le gouvernement comme à son habitude, le cd&v est un parti de maîtres chanteurs.

  • Posté par Deckers Björn, lundi 23 juillet 2018, 20:24

    Ne vivons nous pas une époque formidable? La Bourse est devenu la nouvelle divinité sur terre. Bien plus léger que le christianisme, il proclame juste: "travail consomme et tait-toi". Tout y est subordonné. Le niveau des impôts, la privatisations des services publics y compris de manière rampante de la sécu et de l'éducation, les salaires, les cotisations sociales, tout, y compris l'environnement. La bourse ne souffre pas mon bon monsieur la moindre entrave à son libre développement. On se doit de respecter le monde des "gagnants". Parce qu'ils osent jouer gros? Quelle blague! Quand ces gagnants perdent, et bien? Ils gagnent aussi! Faut pas déconner non plus!

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs