Accueil Sports Football Football à l'étranger

La fédération allemande rejette les accusations de racisme d’Özil

La chancelière, Angela Merkel, avait également souligné, via un communiqué, qu’elle appréciait le joueur pour ce qu’il avait apporté à la Mannschaft.

Temps de lecture: 2 min

La Fédération allemande de football (DFB) a rejeté lundi les accusations de racisme proférées à son encontre par le joueur Mesut Özil qui a quitté avec fracas la sélection nationale, suscitant l’émoi en Allemagne.

« Nous rejetons catégoriquement le fait que la DFB soit associée au racisme, eu égard à ses représentants, ses salariés, ses clubs, les performances de millions de bénévoles à la base », a assuré la DFB, dont le président Reinhard Grindel a été vivement mis en cause par le champion du monde 2014 aux origines turques.

La DFB « regrette » en revanche la décision du joueur de renoncer à l’équipe nationale, et rappelle sa « contribution » à la conquête du titre mondial en 2014. Elle le « remercie pour cette performance, ainsi que pour toutes celles auxquelles il a pris part sous le maillot de la Mannsschaft ».

La DFB admet par ailleurs que l’affaire des photos avec le président turc Recep Erdogan n’a peut-être pas été gérée au mieux, mais soutient qu’il était normal de demander des éclaircissements aux joueurs (Özil et Ilkay Gubdogan).

Un communiqué du porte-parole d’Angela Merkel diffusé par Bild précise par ailleurs que « La chancelière apprécie énormément Özil. C’est un grand joueur qui a fait beaucoup pour la Mannschaft. Son choix doit désormais être respecté… »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb