Accueil Monde France

Benalla n’avait «aucune autorisation de la préfecture de police», selon un haut-gradé

Il contredit donc la version du porte-parole de l’Élysée Bruno Roger-Petit.

Temps de lecture: 1 min

L’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron Alexandre Benalla, mis en examen pour avoir frappé et malmené deux manifestants le 1er mai à Paris, n’avait «aucune autorisation» pour participer à la manifestation, a déclaré lundi le directeur de l’ordre public de la préfecture de police de Paris, Alain Gibelin.

«Alexandre Benalla ne bénéficiait d’aucune autorisation de la préfecture de police pour être sur cette manifestation» en tant qu’«observateur», a répété le contrôleur général Alain Gibelin, directeur de l’ordre public et de la circulation (DOPC), auditionné par la Commission d’enquête de l’Assemblée nationale.

Ce haut-gradé, chargé notamment de la gestion des opérations de maintien de l’ordre lors des grandes manifestations, contredit donc la version du porte-parole de l’Élysée Bruno Roger-Petit qui, jeudi, avait affirmé que M. Benalla bénéficiait d’une autorisation en tant qu’«observateur».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs