Accueil Monde France

Affaire Benalla: des éléments contredisent l’idée d’une mise à pied de 15 jours

Selon Alain Gibelin, directeur de l’ordre public et de la circulation, il a participé à des réunions.

Temps de lecture: 1 min

Alexandre Benalla a-t-il réellement été mis à pied après avoir violenté des manifestants le premier mai ?

À lire aussi Affaire Benalla: l’Elysée se retrouve dos au mur

Selon Alain Gibelin, directeur de l’ordre public et de la circulation (DOPC), Benalla a participé, entre le deux et le 18 mai, « à des réunions préparatoires à la sécurisation des déplacements de Macron ». Pendant la période, donc, où il était censé être mis à pied.

Gibelin a également déclaré que Benalla n’avait « aucune autorisation de la préfecture de police ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une