Météo: la vague de chaleur déferle sur la Belgique

© Mathilde Steiler - Le Soir
© Mathilde Steiler - Le Soir

Le temps sera ensoleillé sur la plupart des régions mardi, selon les prévisions de l’Institut royal météorologique (IRM). Des nuages cumuliformes se développeront en cours de journée mais le risque d’averse locale restera limité. Les températures continueront de grimper, avec 26 degrés au littoral, autour de 30 degrés dans le centre et jusqu’à 31 ou 32 degrés en Campine.

Le ciel sera partagé entre éclaircies et champs nuageux mardi soir et pendant la nuit. Le risque d’une averse isolée restera faible. La nuit sera plutôt chaude avec des maxima de 16 degrés en Hautes Fagnes à 21 degrés dans les grandes villes.

Le soleil sera toujours présent mercredi mais des nuages cumuliformes se formeront pendant la journée et pourraient localement dégénérer en averse ou orage. L’intérieur du pays suffoquera avec un mercure oscillant entre 27 et 32 degrés. A la Côte, il fera autour de 25 degrés. Les températures resteront élevées pendant la nuit.

La vague de chaleur se poursuivra jusqu’à vendredi, avec des risques d’averses localisées.

► Les prévisions météo dans votre région

La météo province par province en Wallonie

Dans le Hainaut  : il fera jusqu’à trente degrés ce mardi, avec des passages nuageux. Mercredi, le mercure grimpera jusqu’à 32 degrés.

Dans le Brabant wallon  : il fera, là aussi, trente degrés ce mardi, et 32 ce mercredi.

A Namur  : les températures seront un rien plus fraîches dans la province de Namur. Il y fera 28 degrés ce mardi et 29 degrés ce mercredi.

Dans le Luxembourg  : le mercure affichera 29 degrés ces mardi et mercredi.

A Liège  : les températures vont s’envoler dans la province de Liège ces mardi et mercredi. Il fera 32 degrés ce 24 juillet et 33 le lendemain.

La météo à Bruxelles

Les températures dépasseront les 30 degrés à Bruxelles : 31 ce mardi et 32 ce mercredi.

Les recommandations de l’IRM

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Face au vote des députés, Boris Johnson a renvoyé la patate chaude aux Européens.

    Brexit: suite au prochain épisode…

  2. Vladimi Poutine accueillant son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, mardi à Sotchi
: «
La situation dans la région est très grave
» a rappelé le président russe.

    Poutine et Erdogan s’accordent pour renforcer la présence russe en Syrie

  3. FRANCE-LEONARDO-DA-VINCI-EXHIBITION

    Le Louvre met à l’honneur le vrai Léonard de Vinci

La chronique
  • Michel Barnier, missionnaire et poil à gratter: une personnalité qui contraste avec Boris Johnson

    Par Marc Roche

    Dans un coin de ma mémoire de chroniqueur du Brexit, une petite information mise de côté en sachant qu’elle sera utilisée un jour. La nouvelle Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a nommé Michel Barnier à la tête d’une « task force Royaume-Uni » chargée de la finalisation de l’Article 50 de sortie, de la préparation d’un no deal et de la négociation du futur accord commercial entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.

    Dans le chaos actuel du processus du Brexit, cette nouvelle a fait l’effet d’un « vent » dans une assemblée de trappistes : déplorable mais sans importance. Le Premier ministre, Boris Johnson, a en effet d’autres chats à fouetter que de se préoccuper de la nouvelle mission qui serait attribuée, après la ratification de l’accord scellé entre Londres et Bruxelles, à celui qui est considéré par les Brexiteurs comme l’ennemi public numéro un.

    De solides inimitiés...

    Lire la suite

  • Une réforme des pensions doit être socialement acceptable

    Les hommes politiques se trompent parfois (pardonnez l’euphémisme). Après tout, ils sont faits du même bois que nous. Mais quand ils annoncent qu’il faut réformer notre système de pensions, ils ont raison.

    Tout a changé

    Notre premier pilier de pensions s’est construit au lendemain du dernier conflit mondial. La période des « Trente glorieuses » lui a donné sa solidité, en même temps que le « Baby-boom...

    Lire la suite