Coupe du monde de hockey: la Belgique partage 0-0 contre l’Australie

©Belga
©Belga

Après la défaite de dimanche en ouverture de la Coupe du monde, à Londres, face à la Nouvelle-Zélande (4-2), les Red Panthers, qui avaient proposé, au passage, une prestation très encourageante, souhaitaient accrocher leur(s) premier(s) point(s) lors de leur affrontement face à l’Australie, l’un des ténors du hockey mondial. Mais le match débutait sur un tempo mineur. Il fallait, en effet, attendre plus de dix minutes pour que la rencontre débute réellement avec deux p.c. à mettre au profit de la cinquième nation mondiale. Les débats n’étaient honnêtement guère passionnants et les possibilités de but peu nombreuses. Durant le deuxième quart, la domination était toujours australienne mais celle-ci restait heureusement stérile malgré deux nouveaux penalty.

Après la pause, la rencontre gagnait un peu en intensité. Mais ce sont toujours les Australiennes qui se montraient les plus entreprenantes avec, à la 41e minute, un cinquième p.c. Mais le sleep de Georgina Morgan était repoussé par Aisling D’Hooghe. C’est finalement à 120 secondes de la fin du troisième quart-temps que la Belgique obtenait sa première réelle possibilité du match avec un tir d’Alix Gerniers repoussé par Rachael Lynch qui devait à nouveau s’interposer sur le rebond et la tentative de Jill Boon.

Dans le dernier quart d’heure, l’Australie poursuivait ses assauts. À la 50e minute après un nouveau penalty, Emily Hurtz prenait une carte jaune, ce qui libérait un peu les espaces pour les Panthères qui tentaient de forcer la décision et d’inscrire un petit but. Elles obtenaient d’ailleurs une belle occasion via Barbara Nelen(d’ailleurs élue logiquement joueuse de la rencontre) qui s’infiltrait dans le cercle et qui centrait pour Anne-Sophie Weyns qui ne pouvait malheureusement pas reprendre. À 40 secondes de la fin de la rencontre, les Panthères évitaient la catastrophe et la défaite lorsque Ashling D’Hooghe s’interposait juste devant sa ligne avant qu’Emma Puvrez ne dégage son camp et éloigne définitivement le danger.

« Dans le jeu, la logique a été plus ou moins respectée », précisait Louise Cavenaile. « Nous savions qu’elles pouvaient se montrer dominantes et puissantes. Mais nous avons bien réagi et nous avons joué très intelligemment pour conserver le 0-0. Face au Japon, nous devrons gagner. Mais nous n’allons certainement pas sous-estimer notre futur adversaire qui possède énormément de qualités. Cette équipe très combative et très rapide sur les premiers mètres. Elles savent faire la différence dans les petits espaces. Il faudra donc rester très concentrées pour éviter toutes mauvaises surprises. »

Vu la physionomie de cette rencontre, il s’agit évidemment d’un très bon point pour la Belgique qui devra, mais comme c’était déjà le cas avant le début de tournoi, remporter un succès face au Japon, samedi, pour poursuivre sa route vers les quarts de finale en disputant un match croisé face au deuxième ou au troisième du groupe C. Après deux rencontres, l’Australie est en tête du groupe (4 points) devant la Nouvelle-Zélande et le Japon (3 points). La Belgique est dernière (1). Ce deuxième match réussi et appliqué permet aux Red Panthers de faire le plein de confiance avant d’entamer la préparation pour ce troisième match décisif.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Dohmen défend toujours son projet.

    Par LAURENT TOUSSAINT

    Division d'honneur

    Hockey: la nouvelle formule du championnat ne convainc pas (encore)

  • Pour la deuxième fois consécutive, Arthur Van Doren est élu meilleur joueur du monde.

    Par Laurent Toussaint

    Equipes nationales

    Carré d’or pour les Red Lions

  • @Belga

    Par Laurent Toussaint

    Equipes nationales

    Hockey Pro League: un succès historique des Red Lions en Australie

 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Image=d-20040223-WHFHTU_high-1

    Et si vous pensiez à démolir avant d’acheter une maison?

  2. La Foire du livre est toujours une occasion de rencontres et de découvertes.

    Gunzig, Leroy et Bofane font leur «Retour en Flandre»

  3. Wietse Van Ransbeek, cofondateur de CitizenLab, est considéré comme un des entrepreneurs européens les plus prometteurs. © Pierre-Yves Thienpont | Le Soir

    CitizenLab, une start-up au service des «nouvelles démocraties»

Chroniques
  • Les conquérants du nouveau monde

    On nous répète sans cesse que nous sommes passés dans le « nouveau monde ». Adieu, l’ancien. Tout va changer. Cette semaine, un incident illustre la différence entre les deux mondes. Dans l’ancien monde, lorsque vous confiiez vos économies à une banque, elle vous payait des intérêts. Maintenant, c’est vous qui payez pour récupérer votre argent.

    Dans l’ancien monde, votre femme préparait la viande de mammouth que vous aviez ramenée à la caverne. Dans le nouveau, vous partagez avec votre copine les graines que vous avez récoltées dans votre jardin.

    Barack Obama, voilà, paraît-il, un personnage de l’ancien monde. Le nouveau, c’est Donald Trump. Vous saisissez comment le nouveau monde a permis à l’humanité de faire un grand pas vers la civilisation et de s’éloigner de la barbarie ?

    Jadis, nos parents avaient aussi cherché à distinguer leur ancien monde du nouveau. L’ancien, c’était Fred Astaire, le nouveau, Gene Kelly. L’...

    Lire la suite

  • Grand Baromètre: une vague verte qui rend très très nerveux

    Voilà qui va secouer le monde politique belge. Après des années de domination des partis socialiste, social-chrétien et plus récemment de la N-VA, voici qu’une nouvelle force politique s’impose. Par le biais d’un sondage qui demande évidemment à être vérifié dans les urnes, mais qui ne surprendra pas, tant la poussée verte, des communales aux marches pour le climat, donnait la direction du vent électoral ces derniers temps.

    ...

    Lire la suite