Accueil Monde France

Macron réagit pour la première fois à l’affaire Benalla: «Le seul responsable, c’est moi»

Le président français a annoncé qu’il ne se séparerait d’aucun collaborateur.

Temps de lecture: 1 min

Le président français Emmanuel Macron a réagi pour la première fois à l’affaire Benalla, devant des députés de la République en marche. « Ce qui s’est passé le 1er mai est grave, sérieux. Personne auprès de moi ou dans mon cabinet n’a jamais été protégé ou soustrait aux règles, aux lois de la République », a-t-il commencé, en évoquant des faits qu’il a vécus comme « une trahison ».

À lire aussi Affaire Benalla: l’étau se resserre toujours plus autour de l’Elysée

Et de poursuivre : « Le seul responsable, c’est moi. C’est moi qui ai fait confiance à Alexandre Benalla. C’est moi qui ai confirmé la sanction. Je réponds au peuple français ».

Le président français a, enfin, affirmé qu’il ne se séparerait d’aucun collaborateur. « Je ne donnerai pas des têtes, je ne fonctionne pas comme ça. Je prendrai des décisions profondes de refonte des structures. »

« Benalla n’a jamais détenu le code nucléaire », a-t-il, enfin, ironisé devant les députés.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Bogard , mercredi 25 juillet 2018, 14:39

    Affaire Benalla = Macron Bashing. Je n'appelle pas cela une "affaire" mais un incident dont la solution est pourtant simple : Benalla a outrepasser ses prérogatives, virer Benalla, le traduire en justice et passer à autre chose; mais NON toute l'opposition, spontanément aidée par les MEDIAS (encore), s'est ruée sur l'incident pour nuire à Macron qui fait un travail énorme pour redresser la France, tout le reste n'a pas d'importance. Evidemment les grévistes qui saccagent la république, c'est beaucoup mieux!!!!!! Pauvre France.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 25 juillet 2018, 8:56

    En tout cas, assumer la responsabilité est la marque d'un vrai dirigeant. Ceci dit, M. Benalla a agi comme un cow-boy trouvant son plaisir à en découdre avec des manifestants pourtant encadrés par de nombreux policiers.

  • Posté par Giot Francis, mardi 24 juillet 2018, 22:02

    faute avouée est à moitié pardonnée ! il a été trahi, je le crois sincèrement et s'est retrouvé au milieu du merdier... maintenant il a le courage de prendre ses responsabilité et de ne pas faire sauter de fusibles... je trouve que c'est un grand homme, je ne soutiens pourtant pas entièrement sa politique... Se servir de cet évènement pour le discréditer complètement est exagéré et finalement insignifiant !

  • Posté par Sylvie Monnier, mardi 24 juillet 2018, 22:17

    n'y a-t'il pas une attitude Gaullienne dans ses propos,ce qui ne fait pas "nouveau monde" ???

  • Posté par Pablos Gino, mardi 24 juillet 2018, 21:53

    Les prochaines élections s'est le peuple français qui va se séparer de toi ,une fois mais deux Macron tu montres enfin ton vrai visage.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une