Accueil Économie Mobilité

Ryanair: 50% des vols annulés à Charleroi, 80% du personnel en grève à Bruxelles

Le personnel de cabine de Ryanair est en grève. Au total, 13.020 passagers sont impactés par les annulations de vols.

Temps de lecture: 1 min

La grève ce mercredi touche 13.020 passagers de et vers la Belgique : 9.520 à Charleroi et plus de 3.500 à Brussels Airport.

À lire aussi Les enjeux de la grève chez Ryanair les 25 et 26 juillet

Le point à Charleroi et Bruxelles

Ce mercredi à l’aéroport de Charleroi, 28 vols ont été annulés au départ de Charleroi et 28 à l’arrivée. 50  % des vols Ryanair ont ét

« 50 % des vols Ryanair ont été annulés mercredi », a précisé Vincent Grassa, le porte-parole de l’aéroport de Charleroi. 28 vols ont été annulés au départ de Charleroi et 28 à l’arrivée. 9.520 passagers sont impactés.

Le point à Bruxelles

« Dix-huits vols Ryanair ont été annulés mercredi à Brussels Airport (7 à l’arrivée et 11 au départ), impactant 3.500 passagers. Au total, 20 vols au départ et 20 à l’arrivée étaient prévus mercredi », a précisé Nathalie Pierard, porte-parole de Brussels Airport.

Le personnel de Ryanair en Belgique, Espagne, Portugal et Italie est en grève mercredi. Il réclame de meilleures conditions de travail et le respect des législations nationales du travail. Jeudi, les travailleurs belges, espagnols et portugais poursuivront leur mouvement.

Environ 700 personnes travaillent pour Ryanair en Belgique, 600 à Charleroi et une centaine à Brussels Airport.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Thierry Meuleman, mercredi 25 juillet 2018, 11:35

    Je ne comprendrai jamais pourquoi une société, telle que celle-là, a toujours une aversion à négocier avec son personnel, ou un syndicat. Ils ont tout à y gagner. Une bonne négociation avec respect aboutira toujours à du profit des 2 côtés.

  • Posté par Thill-goelff Frédéric, mercredi 25 juillet 2018, 10:06

    Avec tout ce qu'on lit ou entend sur la manière dont Ryanair traite son personnel, j'espère que cela débouche sur quelque chose de positif pour le personnel. En plus, une bonne partie du profit de la compagnie est dérivé du chantage fait aux aéroports pour obtenir des subsides et autres avantages. Donc, en un mot, nos impôts servent à engraisser M. O'Leary. Ceci dit, j'évite de prendre les avions de cette compagnie quand je voyage.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb