Accueil Société Régions Brabant wallon

Wavre. Yves Renson: «L’eau potable reste un bien précieux»

Un hiver et un printemps pluvieux ne font craindre aucune pénurie d’eau. L’intercommunale in BW doit par contre faire face à deux ruptures de canalisation par jour.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

Station de stockage du Chechienne, mardi matin, dans le zoning Nord de Wavre. Un peu plus de 300 m3 d’eau à l’heure sortent des réservoirs pour aller alimenter le zoning, le village de Bierges et une partie de la cité du Maca. Cela fait trois cent mille litres, mais c’est cent vingt mille litres de moins que la moyenne du mois de juin.

« C’est tout à fait normal, signale Yves Renson, le directeur du département eau potable de l’intercommunale in BW, qui produit 7,6 millions de m3 par an et en achète 5 millions à Vivaqua. Nous sommes en été ; les entreprises tournent au ralenti et beaucoup d’habitants sont partis en vacances. La consommation est donc au ralenti. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs