Ryanair réduit sa flotte à Dublin et met en cause les grèves

Edition numérique des abonnés

La compagnie irlandaise à bas coûts Ryanair a annoncé mercredi la réduction de 20 % de sa flotte à Dublin cet hiver, attribuant cette décision qui menace 300 emplois à des baisses de réservations du fait des grèves de pilotes dans le pays.

Ryanair n’aura plus que 24 avions à Dublin contre 30 jusqu’à présent, ce qui pourrait entraîner des pertes d’emplois pour 100 pilotes et 200 membres du personnel de cabine, selon un communiqué.

Le groupe ajoute vouloir donner la priorité à ses activités en Pologne, Ryanair Sun, qui sont en plein essor.

Ryanair a justifié sa décision par les mouvements sociaux qu’il a connus à Dublin avec la récente grève sur trois jours d’une partie de ses pilotes et alors qu’un autre mouvement social mené par le personnel de cabine débute mercredi dans plusieurs pays d’Europe

 
 
 
 
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©AFP

    Le président Macron en visite d’Etat en Belgique: pour quoi faire?

  2. Samedi, ils étaient environ 300.000 à travers le pays, a comptabilisé le ministère de l’Intérieur. Ils ont pris d’assaut les ronds-points, les rocades, les accès aux supermarchés.

    Pourquoi le gouvernement français n’entend pas céder aux gilets jaunes

  3. Photo News

    Rallye d’Australie: Hyundai, ou la continuité… dans la défaite!

  • Les «Gilets jaunes», un Mad Max finalement écologique

    La pollution nuit à l’homme et à son environnement. C’est un axiome.

    Or la voiture pollue. Et parce qu’elle pollue, tout doit être mis en œuvre pour que ses impacts négatifs soient réduits au maximum. Dans ce contexte, l’augmentation des accises sur les carburants est classiquement présentée comme un frein au gâchis environnemental.

    Cette évidence ne peut toutefois occulter les préoccupations des « gilets jaunes ». La hausse des taxes sur le diesel...

    Lire la suite