Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Tour de France: la saison de toutes les frustrations pour Gilbert

Élément essentiel dans la campagne de Quick-Step, l’Ardennais est pratiquement le seul à ne pas avoir pu en profiter. Il s’est effacé devant Terpstra puis Lampaert, qui ne lui ont pas rendu la pareille en France.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Parfois, au détour d’une réflexion, dans un soupir retenu et assez bref, Philippe Gilbert déroulait la corde de pression qu’il s’était imposée. À Binche, par exemple, après le championnat de Belgique qu’il domina de la tête et des épaules avant d’y être crucifié par son équipier Lampaert sur l’autel de la tactique. «  J’ai l’impression que c’est décidément une saison de merde  ». Avant de se reprendre directement, même face à ses proches.

Dans la gestion des frustrations, il n’a jamais sombré. Son moral est à l’image des 60 bornes accomplies avec un genou en capilotade vers Luchon : inébranlable. Il y avait pourtant matière à maudire cette saison 2018, celle qui exigeait de l’Ardennais davantage de forces mentales et physiques dans la gestion d’une demande de confirmation, celle d’une première année euphorique chez Quick-Step.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs