Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Une Foire de Libramont et des champs sous un soleil de plomb

Après une année 2017 considérée comme calamité naturelle en termes de sécheresse, 2018 s’annonce encore plus rude. L’impact se fait déjà sentir sur nombre de cultures.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

La Foire de Libramont ouvrira ses portes pour cinq jours ce vendredi. Quatre sur le Champ de foire et un mardi de clôture en prairie, à Bras-Haut. Des prairies marquées inévitablement par la sécheresse qui fera beaucoup parler d’elle, alors que 2017 avait déjà été reconnue comme année de calamité à ce niveau, avec 244 communes wallonnes sur 262 et 5.544 producteurs concernés. L’enveloppe d’indemnisation s’élève à 15,25 millions d’euros et les paiements seront faits avant fin d’année, selon le ministre Collin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs