Accueil Les racines élémentaires

Gérard Mestrallet au «Soir»: «Quand on est attaqué ou trahi, il faut se défendre»

Après avoir régné sans interruption sur le sort de Suez devenu Engie, le tout-puissant patron français, qui vient de quitter son poste de président du conseil, replonge dans ses racines (belges) élémentaires.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 10 min

V ous ne seriez pas devenu ce que vous êtes si, en 1988, vous n’aviez pas croisé le chemin de la Société Générale de Belgique et de la Belgique ? Ou c’est trop fort ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les racines élémentaires

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs