Accueil Sports Sports moteurs Endurance

24 Heures de Francorchamps: dans un sauna, à 270 km/h

Habitacles entre 50 et 70 degrés, pieds droits meurtris par les freins, déshydratation et gros coups de fatigue… Aux pièges de ce circuit implacable et aux vicissitudes d’un peloton hétéroclite, s’ajoute une météo très estivale. L’équipe qui aura pensé au confort de ses pilotes se félicitera sans doute dimanche à 16h30.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Ce vendredi en fin d’après-midi, le thermomètre de la tour de contrôle du circuit affichait un 35 degrés de bonne facture. Les prévisions affirment que le mercure sera un peu moins exubérant ce week-end mais les pilotes restent sceptiques. «  On est parti pour vivre une édition très chaude  », raconte Laurens Vanthoor. «  Pas de bol, je déteste ces conditions. J’ai déjà tout essayé et rien n’y fait. Apparemment, je ne suis pas taillé pour la chaleur.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Endurance

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs