Accueil Sports Sports moteurs Rallye

Neuville au Rallye de Finlande: «Tant qu’Ogier ne prend pas plus de points…»

Une matinée « pour rien », ou presque, au rallye de Finlande : Thierry Neuville a conservé sa 10e place provisoire, et Thierry Ogier a reculé de la 6e à la 7e au gré de la très belle remontée initiée par Lappi. Devant, Tanak a assis encore un peu plus sa domination en remportant les quatre spéciales.

Temps de lecture: 3 min

Rien de neuf sous le soleil de la Finlande, ou presque, en ce samedi matin. Thierry Neuville a un peu moins souffert en n’ayant plus à ouvrir (et donc balayer) la route cette fois. Logiquement, deux pilotes auraient dû s’y coller, mais Khalid Al-Qassimi est très rapidement parti à la faute, et seul le laborieux Mikkelsen se charge donc de rendre la tâche un peu moins pénible pour notre compatriote.

Neuville : « On le savait »

À la pause de midi, Thierry Neuville affichait plus que jamais une mine résignée. Il faut dire qu’après le feu d’artifice sarde, ce rallye s’apparente davantage à un chemin de croix pour notre compatriote… « On savait que le fait d’ouvrir la route serait à considérer comme un désavantage sur certains rallyes, disait-il. Nous le prenons de plein fouet ici, mais le tout est de ne pas paniquer et de s’appliquer désormais à rejoindre l’arrivée sans anicroche. Pour moi, tant qu’Ogier ne prend pas plus de points (que dans la situation actuelle), c’est bon…  »

Ogier déconfit

Et de fait, même s’il passe quatre voitures après Neuville, et donc sur une route relativement bien nettoyée, le Français n’a pas eu davantage l’occasion de faire exploser les chronos. En gros, le quintuple champion du monde invoquait successivement une confiance un rien émoussée, de nombreux changements de réglages qui ne donnaient pas entière satisfaction, et enfin des changements aérodynamiques (à l’arrière de sa Ford Fiesta notamment) peu convaincants pour justifier ce manque de performance.

« Il suffit de regarder les chronos pour se rendre compte que nous n’évoluons pas dans la bonne direction. » soupirait un Sébastien Ogier qui avait beaucoup de mal à masquer une frustration certaine, alors qu’il se rendait sans doute compte qu’il n’allait peut-être pas faire l’opération qu’il avait espérée au championnat.

Tanak enfonce le clou

En fait, Ogier, comme ses équipiers Evans et Suninen, ont tous reculé d’un rang en raison de la très belle remontée de Lappi, au volant d’une Toyota enfin retrouvée. Victorieux ici l’an dernier, le Finlandais semblait en mesure d’avaler Paddon (4e) au cours de l’après-midi, voire même de se rapprocher de la 3e place actuellement occupée par un Jari-Matti Latvala toujours aussi peu confiant en ses moyens.

Il faut dire que l’autre Finlandais de Toyota ne pouvait être que bluffé par la nouvelle démonstration de son équipier Tanak, vainqueur des quatre spéciales de la matinée, de quoi permettre à l’Estonien – soutenu par de très nombreux supporters en Finlande – de quoi faire passer l’écart de 5,8 à 23,7 secondes sur le toujours convaincant Mads Ostberg (Citroën). Assez pour voir venir la suite avec une certaine sérénité, et même de faire quant à lui une très bonne opération au championnat.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Rallye

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

F1, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb