Accueil Belgique Politique

Communes, bassins de vie et provinces: vers le grand chambardement en Wallonie

A l’approche des élections communales puis régionales, la réflexion sur l’avenir des pouvoirs locaux n’a jamais été aussi intense. Des communes s’estiment trop petites. Les provinces sont menacées. Les expériences supra-communales se multiplient. Une réflexion globale va s’imposer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Et si les élections provinciales du 14 octobre étaient les dernières du genre ? Et si le gouvernement wallon installé en 2019 ouvrait largement la porte à de nouvelles fusions des communes ? Et si, lors des élections locales de 2024, les citoyens devaient aussi choisir leurs représentants au sein d’une instance supracommunale, bassin de vie ou communauté urbaine ?

Ces questions sont dans toutes les têtes politiques en vue de la séquence électorale qui s’annonce : les petites communes souffrent, les provinces sont malmenées, les expériences supra-communales se multiplient et la Région fonctionne désormais à pleine puissance. N’est-il pas temps de mettre de l’ordre dans ce magma qui nourrit parfois ses propres contradictions ? De la gauche à la droite de l’échiquier politique, chacun répond par l’affirmative. Mais chacun vient aussi avec ses solutions, et celles-ci sont multiples, voire opposées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par delpierre bernard, lundi 30 juillet 2018, 14:52

    Toutes ces réflexions utiles au demeurant risquent l'encommissionnement dès qu'elles déboucheront sur de vraies économies d'échelle et donc sur la suppression de mandats juteux, ce qu'aucun parti n'acceptera...Regardez à Bruxelles où les fusions de communes et de cpas sont toujours enterrées par les partis francophones unanimes sur ce point car le nombre de parasites politiques dépasse et de loin la norme habituelle..Quant aux provinces, il faudrait les supprimer ou les réorganiser autour de certaines compétences exclusives comme l'enseignement technique et professionnel mais cela devrait donc être enlevé aux autres réseaux pour l'efficacité budgétaire..et donc on peut rêver..

  • Posté par Ceuleers Alain, lundi 30 juillet 2018, 8:34

    En effet, une réflexion s'impose, les provinces sont devenues inutiles (c'est mon avis !). Mais le monde politique va-t-il apprendre à remercier les copains, je n'y crois pas. Le fonctionnement de notre Belgique reste trop onéreuse, pour des résultats en terme d'infrastructure, enseignement,... très discutable.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs