Accueil Techno

Ni potiches, ni bombasses: les femmes font le jeu

Potiches ou bombes sexuelles, les héroïnes s’imposent enfin dans le jeu vidéo. Vendredi, Electronic Arts décidait, comme pour sa franchise Fifa, d’offrir la possibilité d’incarner une basketteuse dans NBA Live. De plus en plus de jeux proposent désormais le choix du sexe de l’avatar. Ou imposent carrément la version féminine.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

L’onde sismique du #metoo a atteint la réalité parallèle. Cette galaxie de pixels où on dézingue du zombie au lance-flammes, où on cumule les vies, les avatars, les Ferrarri, où – comme chez Boris Vian – on se rase la moustache puis on regrette et elle repousse tout de suite, ce paradis virtuel où on peut être plombier le lundi et agent secret le mardi, se glisser le matin dans la peau d’un homme et le soir, dans la peau d’une… euh… enfin non, juste dans la peau d’un homme en fait.

Où sont les femmes dans le jeu vidéo ? Où sont les filles normales, pas les princesses, pas les bombasses, mais les alter ego de Mario, Sonic, Batman, des super héroïnes qui se démarquent moins par leur bonnet D que par leurs capacités ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Techno

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs