Accueil

Contexte: l’éviction de Robert Mugabe

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’histoire a basculé le 15 Novembre 2017 au Zimbabwe, lorsque des généraux en habit de camouflage prennent la parole sur la chaîne publique d’information ZBC. Les militaires annoncent à la population « une opération en cours », visant à éliminer « les éléments corrompus » dans l’entourage du Président Robert Mugabe (94 ans), qui dirige alors le pays d’une main de fer depuis 37 ans. Il faudra une semaine pour que le vieux despote capitule, sous la pression conjointe des militaires, de son parti la Zanu PF et du peuple. Derrière ce coup d’État qui n’a jamais dit son nom, une faction menée par le vice-président Emmerson Mnangagwa, investi président quelques jours plus tard. Ce sont les tentatives de Robert Mugabe pour aménager une succession dynastique et mettre au premier plan sa femme Grace Mugabe, qui ont entraîné cette chute aussi rapide qu’inattendue.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs