Accueil Monde Amériques

République dominicaine: Ramfis Trujillo, sur les traces de son grand-père

Les relations entre la République dominicaine et Haïti ont toujours été empreintes de défiance. A deux ans de la campagne présidentielle dominicaine, le petit-fils du dictateur Trujillo, candidat déclaré, propose de construire un mur entre les deux nations. Tant l’actuel président que les autres candidats sont plus mesurés.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis Saint-Domingue,

Voici Saint-Domingue. En 1960, la capitale dominicaine s’appelait encore Trujillo Ciudad. Trujillo, un nom de sinistre mémoire en République dominicaine. En 1930, le chef de l’armée, Rafael Leonidas Trujillo, prend le pouvoir à la suite d’un coup d’État. La dictature, particulièrement violente, durera 31 ans, avant que Rafael Trujillo ne soit assassiné.

La République dominicaine est, depuis devenue une démocratie. Le pays est même, depuis quelques semaines, de facto entré en pré-campagne électorale et parmi les candidats à l’élection présidentielle de 2020, un homme loue «  les apports de l’ère Trujillo  ». Son nom ? Luis Jose Ramfils Dominguez Trujillo, 57 ans, petit-fils du dictateur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs