Tomorrowland: festival d’arrestations administratives et judiciaires

©Belga
©Belga

Chargée d’assurer la sécurité du festival techno de Tomorrowland organisé ces deux derniers week-ends à Boom, la police y a réalisé de nombreuses arrestations, tant administratives que judiciaires, selon un bilan officiel fourni lundi.

63 revendeurs de drogues, de treize nationalités différentes, ont ainsi été interpellés, en flagrant délit, sur le site. Deux d’entre eux ont entre-temps déjà été déférés devant le juge d’instruction d’Anvers, qui les a placés sous mandat d’arrêt. Les 61 autres dealers ont immédiatement été évacués du site.

Par ailleurs, 430 festivaliers ont été trouvés en possession de drogues dans des quantités destinées à leur consommation personnelle. La police, le parquet et les organisateurs ayant décrété la tolérance zéro, la fête s’est également rapidement terminée pour ces personnes.

Taxis illégaux et pick-pockets

Les forces de l’ordre ont aussi fait la chasse aux pick-pockets durant l’événement. Trois hommes de 31, 34 et 42 ans ont ainsi été placés sous mandat dimanche par le juge d’instruction d’Anvers pour vol et association de malfaiteurs. La police enquête aussi toujours sur un vol présumé à l’aide d’un gaz lacrymogène survenu devant la scène principale durant le second week-end du festival. «  Différents suspects potentiels ont été identifiés, pour lesquels l’enquête est toujours en cours », indique la police.

Celle-ci a également procédé à pas moins de 193 arrestations administratives. Dans 95 % des cas, il s’agissait de personnes voulant pénétrer sur le site du festival sans ticket, ivres ou troublant l’ordre public. Vingt-et-un taxis illégaux ont aussi été saisis aux abords du site du festival.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le patrimoine financier des Belges se montait au 31 décembre à 1.317,4 milliards d’euros, soit 22,4 milliards de moins qu’un an auparavant.

    Le patrimoine financier des Belges diminue pour la première fois en 10 ans

  2. BXL

    Le bulletin des ministres bruxellois: discrète satis’ pour le gouvernement Vervoort

  3. Wallonie

    Le bulletin des ministres wallons: deux exécutifs pour deux demi-bilans

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite