Tomorrowland: festival d’arrestations administratives et judiciaires

©Belga
©Belga

Chargée d’assurer la sécurité du festival techno de Tomorrowland organisé ces deux derniers week-ends à Boom, la police y a réalisé de nombreuses arrestations, tant administratives que judiciaires, selon un bilan officiel fourni lundi.

63 revendeurs de drogues, de treize nationalités différentes, ont ainsi été interpellés, en flagrant délit, sur le site. Deux d’entre eux ont entre-temps déjà été déférés devant le juge d’instruction d’Anvers, qui les a placés sous mandat d’arrêt. Les 61 autres dealers ont immédiatement été évacués du site.

Par ailleurs, 430 festivaliers ont été trouvés en possession de drogues dans des quantités destinées à leur consommation personnelle. La police, le parquet et les organisateurs ayant décrété la tolérance zéro, la fête s’est également rapidement terminée pour ces personnes.

Taxis illégaux et pick-pockets

Les forces de l’ordre ont aussi fait la chasse aux pick-pockets durant l’événement. Trois hommes de 31, 34 et 42 ans ont ainsi été placés sous mandat dimanche par le juge d’instruction d’Anvers pour vol et association de malfaiteurs. La police enquête aussi toujours sur un vol présumé à l’aide d’un gaz lacrymogène survenu devant la scène principale durant le second week-end du festival. «  Différents suspects potentiels ont été identifiés, pour lesquels l’enquête est toujours en cours », indique la police.

Celle-ci a également procédé à pas moins de 193 arrestations administratives. Dans 95 % des cas, il s’agissait de personnes voulant pénétrer sur le site du festival sans ticket, ivres ou troublant l’ordre public. Vingt-et-un taxis illégaux ont aussi été saisis aux abords du site du festival.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Image=d-20040223-WHFHTU_high-1

    Et si vous pensiez à démolir avant d’acheter une maison?

  2. La Foire du livre est toujours une occasion de rencontres et de découvertes.

    Gunzig, Leroy et Bofane font leur «Retour en Flandre»

  3. Wietse Van Ransbeek, cofondateur de CitizenLab, est considéré comme un des entrepreneurs européens les plus prometteurs. © Pierre-Yves Thienpont | Le Soir

    CitizenLab, une start-up au service des «nouvelles démocraties»

Chroniques
  • Les conquérants du nouveau monde

    On nous répète sans cesse que nous sommes passés dans le « nouveau monde ». Adieu, l’ancien. Tout va changer. Cette semaine, un incident illustre la différence entre les deux mondes. Dans l’ancien monde, lorsque vous confiiez vos économies à une banque, elle vous payait des intérêts. Maintenant, c’est vous qui payez pour récupérer votre argent.

    Dans l’ancien monde, votre femme préparait la viande de mammouth que vous aviez ramenée à la caverne. Dans le nouveau, vous partagez avec votre copine les graines que vous avez récoltées dans votre jardin.

    Barack Obama, voilà, paraît-il, un personnage de l’ancien monde. Le nouveau, c’est Donald Trump. Vous saisissez comment le nouveau monde a permis à l’humanité de faire un grand pas vers la civilisation et de s’éloigner de la barbarie ?

    Jadis, nos parents avaient aussi cherché à distinguer leur ancien monde du nouveau. L’ancien, c’était Fred Astaire, le nouveau, Gene Kelly. L’...

    Lire la suite

  • Grand Baromètre: une vague verte qui rend très très nerveux

    Voilà qui va secouer le monde politique belge. Après des années de domination des partis socialiste, social-chrétien et plus récemment de la N-VA, voici qu’une nouvelle force politique s’impose. Par le biais d’un sondage qui demande évidemment à être vérifié dans les urnes, mais qui ne surprendra pas, tant la poussée verte, des communales aux marches pour le climat, donnait la direction du vent électoral ces derniers temps.

    ...

    Lire la suite