Accueil Monde Europe

La polémique enfle après qu’un navire italien a reconduit des migrants en Libye

ONG et politiques accusent un navire d’avoir enfreint le droit international.

Temps de lecture: 2 min

Des ONG et des politiques italiens ont accusé mardi un navire commercial italien d’avoir enfreint le droit international en reconduisant en Libye 108 migrants secourus dans les eaux internationales.

Le ravitailleur Asso Ventotto a récupéré ces migrants sur un canot lundi soir à environ 60 milles nautiques au nord-ouest de Tripoli, selon son parcours sur les sites de suivi du trafic maritime.

Ces dernières années, les gardes-côtes italiens coordonnaient ces opérations et les migrants étaient conduits en Italie. Mais depuis juin, Rome se défausse sur les gardes-côtes libyens, qui ont demandé au navire de ramener les migrants à Tripoli.

Violation du droit international

«  La Libye n’est pas un port sûr et cela peut conduire à une violation du droit international », a commenté le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), en précisant qu’il était encore en train de recueillir des informations sur cette affaire.

«  Il s’agit d’un refoulement collectif », a dénoncé Nicola Fratoianni, député italien de gauche actuellement à bord d’un navire d’une ONG espagnole, qui a suivi les échanges radio du ravitailleur. L’ONG allemande Sea-Watch a évoqué « le premier refoulement par un navire italien depuis des années ».

En 2012, la Cour européenne des droits de l’Homme avait condamné l’Italie après qu’un navire militaire italien avait ramené des migrants en Libye en 2009.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

51 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, mardi 31 juillet 2018, 20:07

    Ces ONG telles que Sea Watch et autres sont bien intentionnées et moralisatrices, mais objectivement complices de réseaux mafieux se livrant au trafic d'êtres humains. Il vaudrait mieux investir leurs ressources (considérables) dans l'aide au développement des pays d'origine des candidats migrants.

  • Posté par Michel Raurif, mardi 31 juillet 2018, 19:26

    Si tout les capitaines pratiqueraient de la même façon , il n'y aurait plus aucun immigré dans la mer méditerranée !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs