Accueil Belgique

Pénurie d’infirmiers: des allocations pour apprendre le boulot

Plusieurs mécanismes sont mis en place pour favoriser ceux qui s’orientent vers les métiers en pénurie. Notamment le maintien des allocations de chômage et d’insertion, moyennant le respect de certaines conditions.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La pénurie ne date pas d’hier : le Forem (l’office wallon de l’emploi) répertoriait en 2006 les soins infirmiers sur sa première liste des fonctions critiques. Selon Delphine Rochet, responsable d’équipe Job focus, la situation s’est depuis améliorée : « Les tensions sur le recrutement se sont allégées, mais cela reste un métier à risque. On le maintient dans la liste des métiers en pénurie pour soutenir la reprise des demandes d’emploi dans cette filière ». A Bruxelles également, Actiris reprend 4 métiers d’infirmiers dans sa liste des fonctions critiques en 2017. On s’attend à un vide dans le recrutement en 2019. Même s’il faudra compter avec des personnes issues d’autres filières : du brevet en soins infirmiers et de l’enseignement de promotion sociale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs