Accueil

La transparence pour les collaborateurs officieux de l’Elysée

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

L’association anticorruption Anticor a saisi la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour qu’elle demande à tous les chargés de mission de l’Elysée, sous le feu des projecteurs depuis l’affaire Benalla, de se conformer aux règles de transparence.

Pour Anticor, l’affaire Benalla a révélé « l’existence de chargés de mission qui, bien qu’affectés au cabinet du président de la République, ne figuraient pas dans l’arrêté du 18 septembre 2017 relatif à la composition du cabinet du président de la République », et donc échappaient à tout contrôle sur le respect de ces obligations.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs